Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Persone

Réaction de la France et de ses voisins aux attentats du 13 novembre… Nouvelle violence absurde en climat tempéré? L’orage est à craindre !

19 Novembre 2015, 04:29am

Publié par Persone

Réaction d'Angéla Merkel suite aux attentats du 13 novembre

Chers lecteur, cet article, comme le précédent, commentait une vidéo publié sur le web par U Tube ou Daily Motion. On pouvait y voir une interview d’Angela Merkel à propos des attentats du 13 novembre à Paris. Le discours à chaud de la chancelière m’avait inquiété ! Elle n’avait pas la même réserve, vis-à-vis de l’intervention militaire de l’Allemagne au côté de la France, que celle dont elle fît preuve dans ces propos ultérieurs.  Malheureusement cette vidéo a rapidement et totalement disparu de la toile, hasard ou coïncidence, peu importe, mon inquiétude est plus ou moins levée.  

Mon commentaire immédiat à cet interview résumant bien les enjeux de notre situation avec le terrorisme et les alliances militaires, j’ai décidé de le laisser tel quel sur mon journal. N’oubliez donc pas en le lisant que la chancelière et l’Allemagne qu’elle représente ont bien vite repris leur sang-froid et évité à tout prix de se déclarer en GUERRE.

Le commentaire :

Hollande, Valls et Sarkozy vont en guerre, Marine, plus maline se concentre sur le problème intérieur. Nous irons donc en guerre ! Une nouvelle, inefficace et honteuse guerre.

J’aurais pu illustrer mon article par les discours du premier ministre et de son président, mais j’ai plutôt choisi la réaction de d’A. Merkel, parce qu’il me semble que la réaction de l’Allemagne fait mieux ressortir les enjeux dont nos enfants vont hériter, en raison d’un passé proche que nos dirigeants franco-allemands n’ont pas oublié mais dont ils s’apprêtent à détourner les enseignements pour mettre en avant leur fraternité et leur partenariat devant les gendarmes de Bruxelles et de Washington !

De quels enseignements parle-t-on ?

Ne serait-ce que d'un point de vue stratégique : Hitler avait la capacité de nous envahir et plus encore, céder devant lui à Munich était donc une folie. Mais n'oublions pas que ce pacifisme était un enfant conçu trop tard et né dans de mauvaises conditions, un enfant difforme et doté de plusieurs têtes ayant des intérêts très différents!  Bref faire le moindre compromis avec un envahisseur titanesque qui avait perdu le contrôle de son esprit, était une absurdité ! La grande guerre était déjà commencée avant que les autruches ne sortent la tête de leur trou ! Mais comme l’histoire contemporaine nous l’enseigne, tenter d’éradiquer par les armes un micro-ennemi endémique à notre mode de vie revient à bruler une tumeur mal comprise et contre laquelle nous ne trouvons aucun remède ! Elle se régénère toujours ou se déplace, risque de devenir insupportable et  déclenche des réactions en chaîne, toutes plus morbides les unes que les autres !

Non seulement nous ne sommes pas dans le même scénario qu’en 38, et il est regrettable qu’Angéla Merkel rompe la dignité du silence allemand vis-à-vis de la guerre, mais nous plonger dans cette folie reviendrait à oublier la véritable leçon des deux premiers conflits mondiaux : De l’implication hypocrite de la France catholique, soutenant les princes allemands protestants du Saint-Empire dans l’horrible guerre de trente ans, à la revanche de Bismarck en 1870, la paix n’était pas la grande préoccupation des dirigeants et ne tenait qu’à l’hypocrisie du sens des affaires, ainsi qu’aux nouveaux enjeux du Monopoly : le partage du monde ! Forcément l’hypocrisie finit par tourner au désastre ! Force de feindre la paix en faisant de l’argent, nous nous sommes retrouvés riches et armés jusqu’aux dents, mais certainement pas réconciliés les uns avec les autres ! La conférence de Berlin (1884-1885), sur la définition et les limites des empires coloniaux respectifs, aboutit au découpage de l’Afrique par d’hypocrites vautours ! Elle est un parfait exemple des tensions internes et des paradoxes de l’occidentalisme, un parfait exemple de notre intelligence primaire, de notre absurdité puérile et de notre cruauté testiculaire ! Et la guerre fut.

A propos du pacifisme à plusieurs têtes: N'oublions pas les vénalités du pacifisme libéral (l'Allemagne étaitt un partenaire libéral doté d'un énorme potentiel, mais elle était trop affaiblie par l’anarchie et trop socialiste! Un pantin éphémère mais dirigiste, représentait un risque intéressant!), l'hypocrisie morbide du pacifisme partisan lié à l'antisémitisme sans frontière (après tout Hitler a raison, donnons-lui les moyens de mettre sa politique en place sans ruiner le terrain des affaires - L'exemple de l'Empire Ford est le plus parlant), ou encore la crise identitaire du pacifisme nationaliste (plutôt allemands qu'handicapés par la guerre et sauvés par la pieuvre judéo-maçonnique), pour citer les têtes les plus dangereuses! Et en face, le pacifisme d'un mouvement de gauche internationale, qui tenta de mettre en lumière que la guerre et le nationalisme faisaient le jeu du capital et de ses actionnaires, et qui espérait unir le prolétariat du monde autour de la paix, par la justice et l'équité, comme l'appelait de ses vœux Jaurès, de son vivant. Mais les vieilles tensions étaient ravivées par le cocktail de l'hégémonisme et des coups bas de la compétition économique… Les tambours de la guerre grondaient déjà.  Ce jeune pacifisme de la raison, fut emporté par la première guerre, il ne résista pas au confusionnisme de l'époque, la gauche non plus d'ailleurs, désormais divisée entre les pacifistes et les « va-t’en guerre », entre les libéraux, les radicaux, les réformistes (plutôt pacifistes), les partisans de la révolution permanente (plutôt va-t’en guerre) et les communistes (les rouges contre les modérés) ! Qu'aurait fait Jaurès? Jaurès faisait partie des réformistes, il était pacifiste, mais franc, intègre et endurci par le combat pour la justice, bref, un être fort et suffisamment irréprochable pour dialoguer avec une Allemagne en pleine crise! Nous pourrions même ironiser -  A Munich, à huit clos avec Hitler, les deux hommes seraient sans doute ressortis les yeux pochés et quelques dents en moins (…) et de nombreux cadavres seraient encore en vie, ou aujourd’hui morts de leur belle mort !

La leçon à retenir ? Contrairement aux arguments de vente des populistes ou des bonimenteurs aux dents blanches, l’hypocrisie, qu’elle soit révolutionnaire, nationaliste ou libérale, n’a jamais évité et n’évitera jamais les querelles entre les hommes ! Ce monstre qu’est la guerre, elle en recule l’échéance et permet à la créature de se développer dans l’œuf en perfectionnant ses armes. Je répète encore ma fable préférée: dans un bac à sable des mômes découvrent les notions de propriété, d’orgueil et de pouvoir à grands coups de pelle et de râteau. « Les enfants que s’est-il passé, nous allons trouver une solution » - Ça c’est la réaction à tendance maternelle, la plus sage mais aussi la plus difficile, celle où l’on se prend quelques coups de pelle au passage ! « Les enfants moi je ne suis pas maman ! Alors fermez la et oubliez vos enfantillages ! Tiens, un Monopoly !?! C’est sympa ça comme jeu, vous allez voir vous allez tous vous amuser beaucoup ! » - Ça, c’est la réaction à tendance paternelle, patriarcale pourrais-je dire ! Il convient ici de voir le féminin et le masculin dans leur valeur absolue, n’oublions pas que beaucoup de femmes se comportent comme des hommes et vis-versa. CE QUI AURAIT EVITE LA GUERRE ? Côté français : revisitons notre histoire tous ensembles et avouons qu’entre notre royale hypocrisie de la guerre de trente ans et les frasques napoléoniennes,  nous n’avons pas épargné l’Allemagne ! Côté Allemand : Si tout le progrès et le génie dont nous avons fait preuve depuis Charles Quint jusqu’à la rencontre entre les Lumières et la haskala, n’était pas en partie dirigé par notre orgueil et notre crise identitaire, sûrement pourrions-nous pardonner les Français pour leurs bassesses légendaires depuis la Gaule romaine !  Ce qui aurait évité la guerre ? L’espoir de Luther, la sagesse désintéressée, le cœur intelligent et un soupçon de féminin dans un monde de singes belliqueux en costume du dimanche ! CE QUI AURAIT EVITE LA GUERRE ? UNE HONNETE DIPLOMATIE AVANT LA GRANDE CRISE, PAS LE LIBERALISME IMPERIAL!

Ai-je été assez clair ????

Persistons à pratiquer l’hypocrisie profitable avec les musulmans, persistons à croire que l’arme absolue et des frontières bien barbelées arrêteront le terrorisme, mieux que la prise de conscience de notre Histoire, mieux que l’intelligence humaine et l’honnêteté diplomatique (…) et craignons le futur !

« Nous sommes en guerre », lancent Valls et Hollande ! Les allemands sont-ils politiquement prêts à rompre le serment des gueules cassées ? “Yes you can” chuchote SuperObaman ! “I can too”, grogne un Poutine! Ne pas perdre la face, fantasme un Xi Jinping ! Mais jusqu’où iront-ils cauchemarde un Akihito que l’on pousse à confondre la légitimité d’une armée défensive avec la trahison de l’âme des morts et de la mémoire de ses propres gueules cassées d’Hiroshima ! Encore un petit effort et c’est la terre promise ( ?) se demande un Reuven Rivlin ! (…)

Le retour des grandes armées au service de la paix ! Craignons le futur ! Chatouillons le côté obscur !

Avons-nous vraiment perdu la force de défendre la vie et l’avenir de nos enfants ? Voulons-nous vraiment de ce monde que quelques fous, dirigés par l’opportunisme financier, sont en train de dessiner à notre place ?

Si oui, alors continuez tous ainsi ! Dans la démocratie des aveugles, les borgnes sont riches et les voyants, des rois fainéants !

Si non, aidez tous ceux qui relèvent le défi du combat pour une paix digne et durable ! En relayant mon appel et tous les autres, s’il en est ! Ou en vous engageant sur le net par exemple !!!

Et au quotidien ?  

Redressons-nous, commençons déjà par ne plus ramper !

Et par compassion, ne feignez plus d’ignorer ceux qui tentent de vous empêcher de tourner en rond, maitrisez votre ego face à ceux qui vous poussent à vous redresser et à vous battre contre l’origine du mal, qui n’existe que selon les termes de notre ignorance et de nos faiblesses !

Abolir enfin les frasques de notre comédie humaine, ça commence par retrouver la pierre philosophale enfouie dans les entrailles de ces intestins malades que nous sommes devenus !

La pierre philosophale sert entre autre de miroir ! Dans le reflet du miroir philosophale, nos petits vices au quotidien, que l’on ressent complaisamment comme de petites faiblesses individuelles de peu d’importance, forment le visage des monstruosités qui nous dévorent collectivement ! Notre morbidité n’est pas qu’une vision pathologique dont les écorchés et autres stigmates de nos sociétés ont la primeur, elle est aussi la monstrueuse incarnation voilée qui suit notre orgueil et pèse sur nos épaules comme un cadavre. Elle s’abreuve de nos faiblesses et de notre cynisme hypocrite, elle favorise la tyrannie d’un conformisme absurde et suicidaire. La zemblanité sous la burqa du déni ! De nombreux hommes sont hantés par cette vision depuis notre entrée fracassante dans le modernisme immodéré ! Une vision peu populaire, c’est un euphémisme ! Aujourd’hui, souhaitons que ce malaise se dissipe, que le voile tombe enfin, non par complaisance, ni même pour rendre justice à tous les écorchés ou à ceux qui gardent patiemment les secrets de la pierre philosophale, mais pour que tous autant que nous sommes, nous qui avons jadis partagé nos rêves et notre paradis terrestre, puissions enfin revenir de chez les morts et combattre parmi les vivants ! Un défi cartésien, une vérité relative, une révélation quantique, un combat métaphysique, pour l’avenir de nos enfants !  

Et pour l’heure ? Jouer des services secrets pour arrêter et juger les terroristes devant éventuellement survivre à l’assaut, déclencher des attaques terrestres précédées et appuyées par des frappes aériennes parfaitement ciblées sur le fief des auteurs des faits, une méthode politiquement légitime ! Mais (ne serait-ce que pour prouver leur crédibilité) les actes devraient impérativement être relayés par une véritable politique internationale de droit, respectant la dette morale et matérielle relative au pillage et au viol de nombreuses populations durant les périodes coloniales et postcoloniales. Relayés aussi par l’abolition des frasques du libéralisme sauvage et par une réelle prise de conscience de notre orgueil et de notre hypocrisie. Certes, les anciens PVD (Pays en Voie de Développement), qui sont devenus des pays en voie de développement stratégique hors de contrôle, s’enrichissent et bouleversent les axes du pouvoir! Mais, mise à part les forcenés que nous instrumentalisons nous-même, le dialogue est toujours de mise ! Encore faudra-t-il que tous regardent dans le miroir et que les cœurs soient pures…

Et les hommes et les femmes…

Ou alors...

Du pain et des jeux! Encore et toujours... (?)

Commenter cet article

Delatour&Co 24/11/2015 00:51

Bonjour, j'ai fait la relève d'un collègue qui m'a conseillé votre site et je ne suis pas déçu! Je comprends que vous déclenchiez des polémiques au bureau! (Nous sommes à la direction des opérations du palais des congrès de paris qui lui aussi reflète bien ce que vous appelez la violence en climat tempéré!)
Bravo, donc! Vous allez vous faire de nombreux ennemis, vos propos sont clair, intelligent et courageux! Merci!

Delatour 20/11/2015 14:23

Pourquoi ne vous voit on pas à la télé M. Persone?!

Persone 23/11/2015 15:16

Suis enragé mais timide :) Surtout, je viens d'en bas! Le passé comme la galères, ça colle à la peau!