Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Persone

LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS

19 Juin 2017, 13:53pm

Publié par Persone

LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS

 

Françaises, français, nos lois nous protègent, nos lumières brillent encore !

Ma fille de 5 ans a des poils aux pattes, celle de 14, qui a des nichons comme des pommes, veut porter des strings et la pilosité de notre grand se développe plus vite que son sexe !

Je ne bois plus l’eau du robinet et je PO SI TIVE !

Quelle époque !

Pour les jouets des tout petits on interdit les DINP, DNOP et DIDP, pour ceux des plus grands on supprime les DEHP, DBP et BBP. Vous rendez-vous compte de ce que cela veut dire ? Nous utilisions 3 PE dans les jouets pour bébés et 3 autres dans ceux pour la tranche d’âge supérieure ! Et entre autres choses je présume ! Il faut dire qu’il y a de quoi faire ! La pétrochimie nous offre des combinaisons multiples ! Rien que pour les pesticides, elle offre à l’union européenne un panel de 350 substances actives dont 30 sont des perturbateurs endocriniens que l’on retrouve dans notre nourriture. 

Les PE, vous les retrouvez aussi dans vos bouilloires et la quasi-totalité de votre électro-ménager, dans vos meubles mélaminés, dans les vernis et peintures, dans vos canapés et dans les nouveaux tissus hydrofuges…

Et celui dont personne n’ose parler… Celle sur laquelle les têtes de gland, les trous de cul et leur tas de crotte repose : La pilule ! The pilule ! (j’emploie volontairement ce vocable pour que ceux ne m’ayant jamais lu n’imagine pas que je sois un puritain ou un adepte de la liturgie religieuse !!!) La pilule donc… et tous ces PE avalés et rejetés quotidiennement dans l’eau par des millions de femmes, ces PE qui empoisonnent terre et rivières jusqu’à la mer, ou traversent les filtres des stations d’épuration pour se retrouver dans l’eau du robinet ! (Imaginez le type content de sa nouvelle filtreuse en plastique qui lui permet de faire des économies en buvant de l’eau du robinet… en toute sécurité. Elle est pas belle la vie !)

Ah, la pilule ! Tout un mode de vie ! Que dis-je, un art (!) de vivre. Une Sainte et si petite chose, fabriquée par l’homme, pour le plaisir de l’homme et pour la paix de la femme !

La Sacro-Sainte pilule.

LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS

Mais n’ayez crainte, les francs-tireurs et autres éjaculators en puissance : le sujet restera tabou encore longtemps, ne serait-ce que (compte tenu de notre mode de vie et de notre dégénérescence) pour éviter une catastrophe démographique ! Pour l’heure, les industriels et les financiers qui tiennent en laisse nos gouvernements ont décidé que la notion de perturbateur endocrinien vient à peine d’être définie (les blagueurs !), qu’elle stipule que ces molécules sont susceptibles de modifier le système hormonale de l’humain et donc que les tests positifs sur les animaux ne sont pas acceptables ! Bref nous allons attendre longtemps avant que cet empoisonnement massif cesse.

LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS

Le fou n’est pas celui qui s’expose au danger, mais celui qui l’engendre et l’augmente en imaginant le fuir !

Cessons donc, comme les poules d’ignorer la lame qui nous égorgera un jour ! Cessons d’utiliser stupidement la puissance du positivisme collectif, qui est devenu un instrument politique depuis les années 70 et donc une arme (psychologique malgré son absence de logique) ! Une arme lourde qui ne fait pas la distinction entre un communiste, un fasciste, un intégriste, un nationaliste, un anarchiste (…) ou un homme, simplement indigné, qui aurait le malheur de tout remettre en cause ! Mais il y a plus vicieux encore, les rares hommes et femmes essayant encore de guérir cette humanité ne se contentent plus de porter sur leurs épaules le sac rempli de l’indifférence de leurs semblables, aujourd’hui, si leur discours n’est pas jugé positif, chaque citoyen est invité à leur tourner le dos, pour appliquer la peine de solitude. Les penseurs, les compliqués, les pas rapides, les torturés… On en a marre !

Du coup, la fraternité est morte, enfin. Il faut dire qu’elle agonisait depuis longtemps.

« Vous êtes pragmatique ? Bien! Mais vous réfléchissez trop, arrêtez votre baratin et lâchez prise ! En positivant, vous suivrez enfin le mouvement ! Vous êtes spirituel ? Bien, très bien ! C’est que vous êtes connecté, mais arrêtez avec vos connaissances, lâchez prise ! Vous connaissez, nous savons. Laissez-vous guider… » - Le Positivisme et la religion du New-Age sont des remèdes aux syndromes de la résilience, de la résistance et de la libre pensée.

La majorité d’entre nous a fini vautrée, soulée ou inconsciemment noyée dans la sérendipité d’un système opportuniste, en imaginant dompter la nature et tromper la mort, en déniant l’évidence d’un empoisonnement de leur environnement ! C’est un fait. Le positivisme avant la compréhension, la reconnaissance, le pardon et le repentir… C’est la charrue avant les bœufs ! Cela nous mènera bientôt à la sous-humanité (tous malades, soumis et dégénérés) ou à la guerre ! Même dans le second cas, certains en profiterons de nouveau pour se faire du fric et guider les survivants vers une nouvelle ère !

Une infinité d’autres mondes eut été possible. Cela l’est encore !

Mais réveillons-nous !

Nos réveils, nos montres, notre journal, notre télé, nos portables et tous nos tactiles nous endorment pour le compte de celui qui nous exploitent : le Saint Orgueil ! Pour ne pas citer ces trop nombreux actionnaires !

LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS
LES PETITS POLISSONS ENDOCRINIENS

Commenter cet article