Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Persone

Arithmancie: secret d'État Partie 2

7 Décembre 2019, 19:04pm

Publié par Persone

Arithmancie: secret d'État Partie 2
Arithmancie: secret d'État Partie 2
Arithmancie: secret d'État Partie 2
Arithmancie: secret d'État Partie 2
Arithmancie: secret d'État Partie 2
Arithmancie: secret d'État Partie 2

Bonjour à tous,

Dans un dernier article, je m’affairais à  lever le voile religieux et politique, imposé à tous les initiés de l’art véritable de l’arithmancie. Sans les dénigrer totalement, je m’attachais aussi à remettre les pratiquants de la divination néo pythagoricienne à la place de « vendeurs d’arbitraire » qui est la leur.

Suite à l’article, un internaute a posé une question très intéressante dans la  forme : « Pouvez-vous aider à comprendre le début du commencement, pour les débutants ».  J’aurais pu me lancer dans la théorie, la description de la pratique et l’histoire de l’arithmancie hermétique, mais j’ai relu la question et une idée plus simple, plus pertinente sur le moment, m’est venue.

Va pour le début du commencement:

Dès la préhistoire, les hommes savaient figurer des points ou tracer des traits dans le sable ou la terre avec un de leurs 10 doigts ou un bâton. Ils savaient aussi prononcer des sons communs à tous (Anthropos) et d'autres correspondant à des affinités spécifiques et évolutives de type "culturel".

Compter, communiquer... le langage est inhérent à l'Homme.

Même en cette préhistoire, vu les siècles et les générations passantes, on peut même être certains qu'ils avaient déjà la maitrise du temps cyclique (360 jours avant le retour du printemps, dénombrables en traçant de simples traits sur un support, chaque jour passé dans la prison ou le paradis terrestre... Mais aussi 30 jours pour un cycle lunaire). Ce détail est important, je ne le cite pas au hasard! Il y a un langage commun universel que l'on peut résumer par les maths/géométrie et un langage usuel qui comporte des diversités, mais dont l'évolution comporte néanmoins une base commune universelle : l'instinct premier (perception et sémantique communes à la race humaine) et la logique (commune à tout être vivant, hors truchement des intérêts particuliers). Autrement dit, malgré la diversité propre à la vie, le langage suit des règles communes et universelles! Nous ne l'inventons pas, nous ne faisons que le découvrir. La langue adamite est un mythe, mais pas les maths! La linguistique est avant tout une affaire d'arithmancie! Et le principe du langage est immanent!!!

Les relations entre les chiffres et les lettres sont à l'origine de la structure même des langages, mais cet art est oublié, couvert d'hermétisme! Le signifié, le signifiant et les opérateurs sont des révélateurs, mais ils sont aussi la  possibilité du pouvoir sur l’autre, sur les autres. Autrement dit, ordonnez à l’ingénieur de trouver grâce au langage technique qu’il maîtrise et ordonnez aux ouvriers de construire les outils et les machines, et vous tirerez de la magie de la vie une puissante sorcellerie qui vous permettra de dominer le monde par le feu et la dénaturation (viol) des autres éléments. En violant aussi la nature humaine, faut-il le dire ! Falsification du langage, sectorisation des connaissances, hermétisme, abus d’autorité, trafic d’influence, délit d’initié !

Maintenant, posons-nous la question: que peut-on faire avec le langage lorsque l'on comprend qu'il peut s'agir d'une arme absolue? Je donne un exemple: lorsque la reine d'Espagne a reçu le dernier volume achevé de la grammaire castillane, et qu'elle a compris qu'elle pouvait rattraper le retard du royaume sur la France et les autres concurrents avec un langage mixte entre indo-européen et l'arabe, elle s'est de suite lancée dans la conquête du monde!

Note : les propriétés des chiffres font que le 9 s’annule dans la résolution d’une addition réduite de termes consécutifs. Par exemple : 9+5 donne 14 qui réduit (1+4) donne 5. Tout comme 9+7 donnera 7, etc. Autre exemple : les nombres 1999999 ou 999991 ou 99199 (…), une fois réduit donne 1. Depuis  les suggestions de Pierre de La Ramée, les linguistes français, ont fini par placer le R en 18ème position de l’alphabet latin nouveau, ceci correspondant au chiffre 9. Étymologiquement, cela fait référence à un travail  bien plus ancien concernant la  composition du mot ARME (arma de armus ou armare) : ce mot a été attesté parce qu’il répondait à une exigence sémantique : les phalanges, les bras, les ROTULES, sont les prolongements physique de l’âme. Une défense naturelle et la possibilité d’une arme capable d’en fabriquer d’autres. Autrement dit, je réitère ma proposition dans ce nouveau contexte : le langage est une arme absolue et/ou une âme absolue. « Absolu » tel que nous l’entendons est un terme galvaudé devenu vulgaire ! Ab/sol/luce ou ab/solu, signifient : s’éloigner de l’accord  clé de lumière, s’éloigner de la solution, s’éloigner de la substance commune. Solution/substance… Trésor de la sémantique ! Or, un pèlerin est un voyageur averti qui  porte humblement le manteau gris ! Lorsqu’il voyage dans un sens, il voyage aussi dans l’autre…

Lorsque l’avalanche des évènements emporte tout, lorsque l’entropie et l’incertitude augmentent, c’est à la conscience de revenir sur ses pas pour comprendre ce qu’elle a manqué ou dénié. Sans cela la créature et la cité deviennent aveugles et laisse le hasard les guider vers la ruine.

Je vous laisse méditer à cette introduction et vous remercie de nouveau, tous, pour votre présence ici.

Déconstruire et réparer.

Personne.

Commenter cet article