Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Persone

Les LOTOphages

2 Juin 2020, 16:09pm

Publié par Persone

Les LOTOphages

Pourquoi l’espace semble-t-il se réduire jusqu’à nous étrangler ? Pourquoi nos murs se referment-ils sur nous ? Pourquoi le temps semble-t-il passer de plus en plus vite au point que l’on se sente mourir ?  Pourquoi faut-il nous contenter de l’indécente vie qu’on nous procure et donc nous soumettre au cannibalisme  social, pour entretenir l’illusion du bonheur ? Pourquoi le coaching de développement personnel rapporte-t-il tant ? Pourquoi permet-il à ceux qui ont déjà les moyens de s'enrichir plus encore, à ceux qui ont des opportunités de devenir de privilégiés opportunistes et aux autres, les intouchables, de s’habituer au masque de l’abnégation positive pour faire bon exemple ?

Pourquoi le sort nous accable ? Pourquoi la loi de Murphy implacable ?

Pourquoi ici et maintenant ?

Vous jouez au loto ? Parlons des jeux de hasard…

Certains se demandent pourquoi les gagnants à répétition existent alors que le jeu est certifié sans trucage. Si trucage il y avait, scandale il y aurait déjà eu. Tous les grands maîtres du délit d'initié savent pertinemment qu’ils ont tout à gagner à ne pas abuser d'une méthode criminelle quelle qu’elle soit. Soit, admettons que dans l’ensemble, les tirages ne soient pas truqués...

Concentrons-nous sur l'énigme des gagnants à répétition :

Les moins malins d'entre eux jouent seuls et se font repérer par les médias, c’est très inconfortable et cela dérange les plus malins. Ces derniers emploient une technique au final très simpliste pour le petit cercle d’initiés : ils se forment eux-mêmes à l’art conjugué des statistiques et de l'informatique ou travaillent en collaboration avec des experts en la matière. Dans le même temps, depuis le premier jour de leur serment de gagneur, ils notent les numéros sortants, tous les numéros sortants. Grâce à cette méthode, même les petits génies ne trompent pas le hasard. Employons un terme moins flou : le facteur aléatoire. Néanmoins, ils augmentent peu à peu la probabilité de gains petits et moyens. Pour plus de résultat, il convient encore de jouer à plusieurs. La seconde étape, après beaucoup de patience, consiste à réinvestir la majeure partie des gains ou la totalité. À ce jeu, les années passant, les probabilités de gain augmentent considérablement et proportionnellement à l’investissement. Or, ces probabilités tournent à votre avantage dès que vous avez gagné suffisamment pour vous permettre de vous consacrer pleinement à votre tâche, dès que les gains dits moyens vous rapportent assez pour investir dans un très grand nombre de tickets. Autre avantage cumulatif : vos calculs de probabilité s'affinent. Passée la barrière de plusieurs gains moyens ou d’un gros lot, vous entrez dans le monde des gagnants à répétition. C’est ici qu’il convient d'avoir des partenaires muets, ne serait-ce que pour rester discret. Avant plusieurs scandales et un contrôle plus drastique, une autre méthode consistait à investir dans les jeux de grattage en collaboration avec des buralistes : il s'agissait ici d'attendre la fermeture de la boutique pour gratter une ou plusieurs souches jusqu'à obtenir un gain satisfaisant et de remettre ces souches en vente pour le lendemain. Chaque souche contient quelques tickets gagnants pouvant aller du petit jusqu'au moyen gain. Note: le grattage d'une souche contenant peu de tickets gagnants pouvait parfois vous coûter plus cher que le la somme des tickets gagnants rencontrés, il convenait donc de tester plusieurs souches et d'avoir plusieurs partenaires parmi les buralistes.

Pourquoi cette démonstration ? Pour démystifier le fait que la loterie demeure une tontine de la fortune sensée donner sa chance à "Mr Toulmonde", sans distinction de richesse, d'éducation ou de facultés mentales, alors que ce sont les plus riches et les plus malins qui demeurent les challengers de ce jeu macabre. L’engouement collectif pour cette cruelle fumisterie témoigne de toute l'indécence de notre système d'exploitation global. La tragédie du peuple, c'est la comédie du roi et du voleur.

L'Homme moderne n'est rien de plus qu'un LOTOphage amélioré produit à la chaîne... Du pain industriel et des JEUX sans lendemain... L'Empire contre attaque, plus impitoyable que jadis.

Mais le cauchemar le plus indécent trouve sa source dans ce phénomène pervers qui répond globalement aux questions initialement posées ici ! La loi de Murphy, l’infortune frappant la majorité… Dieu est impitoyable, disent les uns, il doit nous en vouloir. Il n’existe pas, affirment les autres, et force est de constater que le hasard et le karma (causalité) génèrent une réalité totalement inéquitable. Une fois encore le déterminisme est la grande excuse de tout ce petit monde de convaincus; le déterminisme, mais aussi le paradigme d'un monde fermé et la négation du principe d'immanence. La loi divine pour les croyants, et pour les rationalistes une vision restreinte du darwinisme et du second principe de thermodynamique.

Pourtant, le fait est que dans ce jeu morbide orchestré par l’Empire avec notre consentement commun tacite, le véritable et légitime jeu de la vie n’a pas sa place. L'univers n'est pas fermé et le langage lui-même nous échappe.

Ordo ab chaos : une vieille phrase latine dont le miel appartient à ceux qui ont fait des études. Ou à quelques francs-maçons de haut rang dit-on en évoquant un des nombreux symboles repris par la fraternité… Bien au-delà des théories de complot unique que je ne cautionne guère, il s'agit bien d'un principe dont le commun des mortels (la majorité) n’ose imaginer l’instrumentalisation. Autrement dit, toute notre vie globalisée est dirigée selon des lois qui permettent d’appliquer le phénomène Loto à l’orchestration de l’entreprise humaine. Comprendre : plus vous vous enrichissez, plus vous avez les moyens de jouer de la supercherie et de la camoufler. Plus encore votre fortune (notons le double sens du terme) augmente, proportionnellement à l'appauvrissement des non-initiés et à la consommation de l'énergie nécessaire à la croissance démesurée d'un système consumériste. Dans un tel paradigme, ceux qui se targuent d'être des créateurs de richesse ne sont que des vecteurs d'inégalité et des pourvoyeurs de mort à grande échelle.Passé un certain stade, votre argent joue pour vous. Nous connaissons tous le système de la spéculation financière, des placements immobiliers et des paradis fiscaux protégeant les plus fortunés des lois et des taxes qui accablent les plus pauvres. Prenons donc un exemple plus ordinaire : un marchand de matelas ayant quitté sa petite clientèle attachée à son savoir-faire à taille humaine pour jouer dans la cour des grands, sait bien que personne n’ira découper son matelas pour vérifier si tous les ressorts sont bien en place et si tous les matériaux sont conformes. Bien entendu, il y a des contrôles, il suffit ici d’être prudent, patient et de passer à la grosse arnaque lorsque vous avez les moyens de payer l’amende si elle survient. La corruption faisant le reste, dans un monde où les voleurs seront toujours plus nombreux que les gendarmes. Tenez-vous le pour dit, TOUS les secteurs d’activité fonctionnent ainsi. TOUS. La grande révolution matérialiste, dite aussi humaniste, n’a pas libéré des esclaves, elle en a fait des prédateurs dont la plupart s’ignorent. Les grandes écoles de la spiritualité et les nouveaux gourous du développement personnel n’échappent pas à la règle, bien au contraire. Lorsqu’il n’y aura plus que des prédateurs, les machines travailleront à l’usine, le clonage de steak sera commune mesure et nous attendrons d’avoir investi dans la demeure sidérale pour couper le dernier arbre de notre planète.

« Think positive » dit-on ! Mais que signifie cette nouvelle formule gagnante, ce nouveau remède de masse préconisé par l'establishment, de Washington à Pékin, en passant bien entendu par Bruxelles? À première vue la formule est à l'impératif : il faut penser positif. Problème, cette injonction nous commandant d'affirmer l'affirmation au détriment de la négation ne stipule pas : ne détournez pas votre regard de ce qui est négatif, mais demeurez positif pour agir dans les meilleures conditions contre les maux. Autrement dit, la formule est une invitation à l'abnégation pure et simple. En Inde, cette philosophie a engendré le statut des intouchables! En Chine, elle est à l'origine d'une machine de guerre qui s'est retournée contre les enseignements de Confucius et Bouddha. En Occident, depuis les 70's, elle est un puissant facteur de bonne conscience qui légitime toute l'hypocrisie de notre politique. Avant de penser positif... Savez-vous qui nous SOMMES ? Savez-vous qui vous êtes ? Et ce que vous êtes ? Savez-vous ce que vous faites, pour qui et pourquoi vous le faites ?

Comment la philosophie du bonheur et d'un épanouissement partagé et juste, pourrait-elle se résumer en deux termes dont le verbe est conjugué à l'impératif? Lotophages que nous SOMMES...

Dans le jeu de la mort, la petite, la vilaine mort, le riche s’enrichit et le pauvre reste pauvre, dans une agitation fatale des particules de la grande marmite collective.

Le positivisme est une arme absolue pour qui cultive des criminels et des ogres qui s’ignorent. En Occident, il s'agit du nouvel opium du peuple, une nouvelle religion véhiculée naïvement, mais sûrement par le New-Age. Une aubaine lorsque le pain et les jeux ne suffisent plus à masquer le déclin d'un empire.

Merci au petit  Poucet de m’avoir inspiré ce texte.

Commenter cet article