Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Persone

005 corrupt, 006 down, 007 lost… Check to the queen/S

14 Août 2021, 13:59pm

Publié par Persone

005 corrupt, 006 down, 007 lost… Check to the queen/S
005 corrupt, 006 down, 007 lost… Check to the queen/S
005 corrupt, 006 down, 007 lost… Check to the queen/S

Les vaccins ARN les mieux conçus (les plus fiables et les moins « polluant » pour le corps), malgré leur incertaine innocuité, semble la solution la plus raisonnable pour reprendre le cours de nos vies consuméristes ; en gardant la tête haute malgré l’hypocrisie qui la ronge. Nous vacciner chimiquement contre notre propre connerie, c’est tout un poème contemporain. Un énième principe de précaution, une solution précipitée, pour estomper les symptômes d’un mal qui n’en finit plus de se diluer…

La compétition économique, l’eugénisme et les promesses matérielles à crédit, la fuite en avant, la course vers la puissance et les remèdes qu’elle impose lorsqu’elle blesse, l’arme sanguinolente remplacée par l’arme virtuelle, la barbarie remplacée par la solution hygiénique (…), sont les nouveaux visages de la guerre. Une nouvelle grimace que l’Homme oppose à l’éternel et à la mort elle-même.

Lorsqu’un Macron prononce « nous sommes en guerre » dans un contexte épidémiologique, tout le monde se marre ! Un point pour le président, qui n’attendait pas que la foule comprenne la subtile métaphore. Et l’énigme qui l’accompagne, à laquelle il n’apporte lui-même aucune réponse.

Soyons clairs, que tout Homme intellectuellement honnête sur terre se sente obligé de se faire inoculer un vaccin pour conserver une crédibilité sociale et ne pas se sentir responsable du sacrifice de centaines de milliers de ses semblables, c’est une grande première ! Nous admettrons aussi que ce vaccin représente le dernier effort de TITAN en date, consenti par les acteurs du progrès pour résoudre un problème dont la complexité dépend de leurs propres expériences. Que ce virus soit le fruit de nos efforts consuméristes (mauvaises techniques agroalimentaires motivées par la culture de masse) ou de notre quête de la maladie spéculée et du remède approprié (empirisme et promesse de l’eugénisme), le fait est qu’il  représente une réponse de la logique, une réponse de la nature, au domaine de la lutte auquel nous avons collectivement, mutuellement, consenti. Nous sommes véritablement en guerre, contre nous-mêmes.

Cela vous étonne ?

Et que dire d’un pass sanitaire imposé sans un recul suffisant concernant l’éventail des conséquences? Qu’est-ce qu’une escalade vaccinale ? Ne doit-on pas s’inquiéter du retour insidieux du marquage de la bête ? L’IA et ses yeux ne prennent-ils pas trop d’importance ? Et l’espionnage pour tous, c’est vraiment fun ? Le jeu du traqueur et du traqué et plus encore son extension, celui du roi, de l’espion et des voleurs, sont un des plus grands moteurs du progrès consumériste, quelles peuvent être les conséquences de la  vulgarisation des méthodes et des outils d’un jeu ?

Bref, lorsque le président dit « nous sommes en guerre », il n’est ni plus ni moins l’équivalent d’un autre qui prononce « nul ne peut échapper au nouvel ordre mondial » (N. Sarkozy).

Note :

Avec ou sans solution (un vaccin par exemple ou une arme), en période de morbidité collective le protectionnisme est de mise et fait resurgir les inégalités. Or sans sortie de crise, le principe de précaution doit être appliqué de façon totalitaire s’il le faut, à moins de tendre vers une réduction SIGNIFICATIVE de la  population, une sélection considérée comme naturelle, répondant néanmoins à des mécanismes hiérarchiques.

Nous remarquerons que dans les deux cas, les nihilistes, les totalitaristes et les amateurs de "sang noble/race supérieure" se voient distribuer quelques prophétiques atouts.

Qu’avons-nous ici ?

« L’échec de la république, l’aveuglement des Jedis et le retour de Voldemort, plus que jamais possédé par le néantissime Morgoth… », pour mélanger les styles.

Ce virus n’est qu’un orcruxe de plus ! Nos orcruxes nous les fabriquons au fur et à mesure qu’on les détruits.

Remarque :

Nos noms, nous les avons déjà oubliés, au fur et à mesure que nous en donnions un à l’innommable entité collective à laquelle nous sommes soumis corps et âmes.  Il serait temps d’apprendre à mourir un peu… Du moins avant de ne plus savoir aimer.

Question et proposition :

Apocalypse/révélation, Hermes time/hermétisme… What a quest/ion ! Il est grand TEMPS pour les moldus d’apprendre à déchiffrer le langage des initiés, grand temps pour nous tous, dominés et dominants, de réaliser à quel point nous sommes tous des cancres (cancers) dont l’orgueil dénie le mal qui le ronge.

Pour ou contre le vaccin ? Mauvaise question ! Une syntaxe error qui sera pourtant la grande polémique fratricide jusqu’à la décision déterminée par le principe de précaution de notre système fatal.

Commenter cet article