Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Persone

Articles avec #politique

THE DARK SIDE OF NEW-AGE

30 Avril 2017, 03:25am

Publié par Persone

THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE

Les aigles ont une longue histoire...

Une coutume barbare poussait jadis les hommes à faire combattre un ours contre les aigles...

Après le déni et l'hypocrisie, la cruauté nous reviens sans cesse à la figure...

A méditer!

THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE
THE DARK SIDE OF NEW-AGE

Préambule :

Chers lecteurs, après m’être intéressé ces dernières années aux investigateurs spécialistes des théories de complot, je me suis aperçu que nous pouvions les distinguer en deux groupes principaux : ceux qui sont convaincus d’emblée et ne cherchent qu’à justifier leur croyance (les plus nombreux) et ceux qui cherchent vraiment. Mais d’autres particularités les distinguent encore : leur appartenance à des mouvances politiques ou culturelles partisanes.

  • Citons ici l’Abbé Baruel et ses travaux précurseurs au sujet de la révolution, de la franc-maçonnerie et l’implication des juifs allemands dans le protestantisme (nous avons ici le creuset de la théorie du complot adaptée aux catholiques et aux royalistes)…
  • Citons Daniel Estuline pour les passionnés d’enquête sur l’ésotérisme et les complots politiques de grande envergure (spécialiste des Bilderberger)…
  • citons Thierry Meyssan, ayant secoué les média avec son « effroyable imposture », ce dernier est rangé aux côtés des nouveaux nationalistes cherchant à s’allier avec tous les souverainistes et réactionnaires du monde, pour déstabiliser ou prendre enfin le pouvoir sur l’establishment (rappelons ici que Meyssan, bien qu’ayant extrapolé de nombreuses inepties, a tout de même fait émerger l’évidence de l’instrumentalisation des attentats du 11 septembre),
  • citons David Icke, le grand spécialiste du complot reptilien expliquant le monopole de l’establishment. Nous avons ici la théorie de la terre creuse et des anunnakis.  
  • Ou citons encore les centaines d’auteurs New-Age, très compatibles et très favorables à cette théorie du complot qui a décuplé leurs ventes et guidé une foule de new-babacools et de retraités vers leurs cabinets de reprogrammation cosmique ! …

Mais n’oublions pas les écoles classiques dont le protocole reste fiable vérifiable et rigoureux :

  • Les historiens, les artistes ou les scientifiques indépendants, souvent précurseurs de mouvements alternatifs fonctionnels
  • Les socialistes libertaires et certains anarchistes
  • Les altermondialistes ou encore les écolos et les humanistes activistes (…), qui s’évertuent à ouvrir nos yeux sur la tyrannie consumériste que les financiers et les oligarchies dictent aux politiques.

Ces derniers ont dans leurs rangs des personnalités comme feu Camus, Lévi-Strauss ou Bourdieu et plus récemment : Stephen Hawkins, Hubert Reeves, Pierre Rabhi, Michel Onfray, Alain Finkielkraut, Naomi Klein…

Autrement dit, la théorie du complot est totalement diluée dans les théories de complot, le tout dans le cloaque des manipulations politiques et le tourbillon de notre invincible échec.

Beaucoup sont pour/beaucoup sont contre, beaucoup sont adeptes/beaucoup sont allergiques… Mais très peu y comprennent quelque chose !  Or un sujet complexe concernant l’avenir de notre humanité n’est pas un  sujet de second plan, que l’on peut accepter ou balayer simplement ! L’Homme a accepté trop longtemps de déléguer la responsabilité de son consumérisme à ses responsables politiques ! Tandis que nous nous gavions ces derniers siècles, des hommes, des femmes et des enfants mourraient tous les jours anéantis par les conséquences de notre folie ! Tandis que nous nous torchions le cul avec du quadruple épaisseur, tandis que nous dormions sur des oreillers moelleux ou végétions des milliers d’heures devant des écrans, le monde changeait et l’entropie de notre système s’accélérait ! L’entropie, c’est la dégradation de l’énergie et la complexification d’un système donné… Autrement dit, cette voracité et ce comportement adolescent indignes dont nous avons fait preuve nous a légumisés tandis que notre empirisme et l’organisation du travail engendrait un monstre complexe dont les mécanismes nous échappent.

Que tous ceux qui ne se sentent plus responsables et tous ceux qui ne se sont jamais sentis responsables de quoi que ce soit et tous ceux qui se sont fourvoyés dans le positivisme egocentrique, spirituel ou carriériste, se réveillent enfin de leur sommeil et se libèrent de leur soumission ! 

 

The dark side of the New-Age :Je joins une vidéo à ce texte, que j’ai sélectionné parmi tant d’autres, parce qu’elle semble totalement inoffensive et représente le New-Age en VF, dans toute sa dimension pacifique et politiquement correcte. Que ceux que les deux premières minutes de vidéo plieraient de rire, n’oublient pas que les adeptes sont légions !

Pour commencer, remarquons que notre homme n’a de cesse d’inciter au lâcher prise et à la non réflexion, son contraire en échec étant devenu inutile. Mais le fait est que notre orateur se livre du début à la fin, à un savant mélange d’éléments dont la complexité est autant issue de la raison et de la construction mentale que n’importe quel propos scientifique, les preuves en moins. Quant au socle de son histoire (les atlantes et les martiens), beaucoup d’autres variantes existent, mais aucune n’est plus convaincante que l’autre ! Ces approches sont souvent un mélange bien organisé d’éléments que l’on trouve facilement lorsque l’on médite avec quelques années de pratique, mais qui se complètent et se complexifient rapidement avec d’autres sources dont le corpus a été préfabriqué depuis les années 70 ! C’est ici que le bât blesse ! L’unité dont ce monsieur parle s’explique bien plus clairement par de simples outils classiques, sans avoir à puiser dans des pseudo-explications scientifiques dont personne ne pourra jamais dire si elles sont vraies ou fausses ! Il y a là un très malin travail de rhétorique fondé à moitié sur la vérité et à moitié sur des extrapolations. Une bonne inspiration est fragile et souvent détournée par l’autosuggestion, qui elle-même est auto alimentée dès qu’il y a effet de groupe (amour propre)! Avec un coup de pouce politique et une bonne presse, la bonne inspiration devient vite un phénomène invasif et un business juteux ! Et si ce mouvement peut abrutir les masses un peu plus et aboutir au même paradoxe qu’un Chrétien de l’ancien monde qui acceptait son esclavagisme en allant jusqu’à prier au lieu de se défendre, lorsque l’empereur lâchait ses chiens sur lui, c’est politiquement très pacificateur et encore plus juteux !!! Quand la population souffre trop et que les plans du grand profit mondial ne sont pas encore atteints, il faut de l’opium, il faut une vraie raison de ne plus penser, une véritable dictature « douce » du positivisme !!!

Autrement dit, la base de la tyrannie ultralibérale du Nouvel Ordre Mondial c’est de laisser les hommes libres s’exploiter entre eux ! Mais comme ce paradigme ne mène qu’à la souffrance et au consumérisme, l’aboutissement du plan est le suivant : trouver un nouveau paradigme faisant office de religion… libérale ! Une religion aussi libertaire qu’invasive, une religion permettant à l’Homme se sentant déjà libre d’exploiter son prochain, de pouvoir convaincre son prochain de l’inutilité de réfléchir ! On en revient au système des bons esclaves chrétiens ou juifs soumis, des intouchables en Inde, etc, etc… Pendant que tout le monde prie, l’Empire mondialise encore et toujours son pouvoir !!! 

Toutes ces théories sont un syncrétisme rapide et prosélyte manipulé et instrumentalisé par des pouvoirs politiques et financiers dont le machiavélisme dépasse le niveau intellectuel du commun des mortels !!!

Voici mon résumé d’analyse sur le New-Age, adapté à la bulle franco-française et donc à notre vidéo… Malgré l’intoxication que je dénonce, l’unité et le changement que les amateurs de « green, peace and méditation » ressentent sont quant à eux parfaitement justifiés ! L’humanité est un adolescent agressif, macho et inconsciemment suicidaire… Mais elle n’est pas si conne que cela ! Et dieu, s’il existe, l’intelligence de la création comme le nomme la science, serait-elle mise en échec par la crise d’adolescence des créatures vivantes auxquelles elle octroie un minimum de libre arbitre (le présent) ? Cette intelligence qui gouverne l’univers (les univers probablement) et qui maîtrise à la perfection les lois fondamentales (…) est-elle si conne que cela ? Rassurez-vous, vos rêves et vos espoirs profonds ne sont pas infondés ! Le seul problème est l’instrumentalisation politique des nouveaux prêcheurs du New-Age (souvent à leur propre insu) !!! Les milliers de vidéos, de conférences et les tonnes de lectures adaptées qu’on étale aujourd’hui présentent de braves gens cherchant des solutions avec le peu dont ils disposent, ou des initiés plus opérationnels gagnant leur vie en faisant de l’argent sur le dos de la vérité universelle, améliorant ainsi les chiffres du chômage ! Mais il y a une volonté politique derrière tout cela et elle n’a rien d’unitaire, si ce n’est le fait de contrôler enfin les hommes et les femmes avec un mode de pensée Unique !!!!!!!! Jésus le disait lui-même, quitter vos hommes, vos femmes, vos familles et vos enfants s’il le faut, le jour de l’apocalypse et de la révélation est arrivé ! Voilà la vérité implacable qui est reprise ici, MAIS à des fins pernicieuses : Briser l’héritage du passé ! Pas pour s’en libérer, non ! Juste pour l’oublier et condamner ceux qui cherchent encore de véritables solutions !!! Briser à jamais les liens qui pourraient permettre aux nouvelles générations de retrouver les pistes de leur Histoire désastreuse et de cette supercherie moderne !

Pour cela il faut inventer un nouveau Dieu, une nouvelle origine, une nouvelle unité.

Pour cela il faut suggérer à des millions de fidèles qu’ils peuvent se remémorer, non pas l’origine de leurs blocages familiaux, ni l’évolution de notre Histoire globale ou l’origine de la dissociation de l’être (…), mais leur appartenance hybride à un peuple légendaire, parfait, asexué et guidé par une source divine Unique. Soit dit en passant, ces dessins étranges que l’on retrouvent sur d’ancestrales tablettes représentent la plus part du temps l’imaginaire des graveurs vivant à une époque où il n’était pas rare de retrouver des ossements de créatures préhistorique (d’apparence reptilienne), une époque où les dieux du ciel, de la terre et de la mer faisait grande impression ! Ironie du sort, il y a de grandes chances que les créatures asexuées et parfaites que sont les Atlantes, vivant en télépathe dans un univers où le sang n’a jamais coulé… Soit en réalité les premiers êtres, des bactéries jusqu’à la parfaite méduse !  Bref, la raison et la mémoire psychologique sont en échec, mais comme nous somment ces créatures reliés au cristal central et capables d’ascensionner, pas de problème. Quelques mois passés à méditer en groupes dirigés entre gens convaincus, puis quelques années de pratique aux frais de l’initié jusqu’à ce qu’il obtienne le diplôme et qu’on lui demande de faire payer les autres à son tour (…) suffisent à persuader le pratiquant que ses autosuggestions sont réelles. Pour donner la pêche à quelqu’un, il suffit de demander à quelques collègues d’être plus sympas que d’habitude avec lui et de le brosser discrètement dans le sens du poil ! Pour le miner rapidement : faites l’inverse. Pour le rendre malade : insistez quelques jours. Pour qu’il tombe profondément malade : insistez quelques années. La médecine elle-même reste surprise de l’efficacité de l’effet placebo chez les personnes sensibles ! 

Arrêtons-nous ici sur un détail de la liturgie :

Un peuple légendaire, parfait, asexué et guidé par une source divine Unique. Voilà qui rappelle l’initiation ésotérique qu’un certain Joseph Lang apporta au petit Adolf Hitler, avant que ce dernier n’oppose le mythe aryen à la face de l’humanité ! 

Certains diront : « Mais le New-Age est entièrement pacifique !!! Le comparer à l’aigle du Reich est une insulte !!! »

Je n’insulte personne ! Mais la liturgie est une variante des mêmes bases c’est un fait ! Et je ne pense pas que l’Aigle du Reich soit derrière le New-Age du channeling et de la source Unique… Je pense que c’est l’Aigle américain et sa version mondiale 9.0 qui ont préparé le nid de la nouvelle religion de demain. Que les peuples l’acceptent maintenant, avec le N.O.M, pour calmer au plus vite la douleur de vivre dans ce consumérisme arrangerait bien l’establishment et les moutons les plus craintifs.

Mais n’oublions pas que les leaders de l’ancien monde et leur descendance sont prêts à changer de peau et à jeter le vieux costume pour nous le laisser en épouvantail !

Comprenons-le, les théories de complot, pour un spéculateur sans foi ni loi, c’est aussi l’avantage de voir l’Europe se diviser, prise en otage par le mécontentement des indignés ET les nationalistes criant au scandale, nationalistes tissant aveuglément des relations fratricides avec leurs homologues moyen-orientaux !!! Après une bonne guerre, en général, les gens en reviennent vite au peace and love, quel que soit le pain, le jeu ou le Dieu du moment ! Le nouvel establishment pourra dire… aux échecs, nous sommes vraiment des as, merci à nos vieux cons de pères de nous avoir ouvert la voie !

Le rapprochement du New-Age et de la liturgie de la race aryenne vous choque ? En voici un autre :

Depuis quelques années, des shamans d’Amérique du sud sont courtisés par notre establishment psycho-expérimental pour organiser des séances de rites animistes sans prise de psychotropes avec des médecins, des analystes et des électrodes branchés sur les participants (méditation de pleine conscience). Ces séances coûtent très cher aux clients et le milieu est essentiellement fréquenté par une classe sociale aisée ou par de jeunes étudiants. Mais pour le commun des occidentaux en mal de sensation et de spiritualité, il y a aussi le circuit underground : un nombre grandissant de séances shamaniques « au black » ou gérés par de petites associations s’organisent aux EU et en Europe. Le prix est plus accessible, mais le business commence à rapporter gros. En sus, tout le monde a l’impression qu’on aide les pauvres indiens à faire valoir leur culture ! C’est bien ici que le bât blesse : FAIRE VALOIR ! Comme le Dalaï-lama qui est obligé de se plier au markéting occidental et de dissimuler des abus de pouvoir (dont des actes sexuels) au sein de la communauté bouddhiste européenne, pour sauver ce qu’il reste de sa culture ! Faire valoir la culture shamanique c’est quoi ??? C’est cultiver des champs de peyotl, de datura ou de champignons psychotropes pour en faire profiter les occidentaux qui ont perdu la faculté de VOIR, de REVER… et de respecter les plantes et la vie animale qu’ils considèrent insignifiantes !!! Bref, pour un vrai shaman, c’est un blasphème d’ordre divin et écologique, doublé d’un opportunisme dangereux partagé entre des shamans naïfs, des hommes d’affaires et des machiavels occidentaux !

Mais il y a pire : Qui d’autre que l’aigle de l’impérialisme américano-mondialiste est amateur du New Age et de légendes sumériennes rappelant les prédictions des mayas, les miracles égyptiens etc… Qui d’autre peut avoir un intérêt politique à faire sombrer l’ancien monde représenté par la croix des hiérarchies verticales (religions classiques) et horizontales (la gauche et la droite internationalistes) ? Certainement pas les rouges, qui ne sont plus ! Certainement pas les frontistes de gauche ou les mélenchonistes qui ont bien trop la tête sur les épaules et qui ne risqueraient pas de fourvoyer l’idée de l’internationale socialiste et le souvenir de Jaurès dans des expériences psychédéliques doublées de syncrétisme spirituel et religieux !!! Qui reste-t-il ? Les nationalistes bien-entendu ! Ces mêmes nationalistes qui sont le pion de la bourgeoisie internationale et l’establishment américain depuis le début ! Ces nationalistes dont l’aigle Hitlérien a pris sa retraite dans les pays d’Amérique du sud, à quelques coudées de l’ancien empire de Henry Ford, est-ce un hasard ? Or en Amérique du sud, tous les pauvres ouvriers et les paysans se réjouissent de la ténacité de leur socialisme ou communisme face aux pressions des vampires libéraux… Mais les indiens traditionalistes ??? Les descendants des shamans justement, bien que plus jeunes et moins aguerris…  Quel discours ont-ils préféré ? Celui des cocos, dont le génie social égale la force de la tronçonneuse et de l’enclume culturicide ? Ou celui des nouveaux amoureux libéraux du New-Age et celui des nationalistes aux racines divines et sumériennes ??? Ici les nationalistes ont un avantage sur les libéraux : Ils n’appartiennent pas à Disney land, leurs légendes sumériennes sont compatibles avec celles des animistes et l’idée du chacun chez soi plaît beaucoup, même si elles ne reposent que sur du flanc !!!     

En voilà une que personne n’avait vu venir !

Corrigeons donc le tir avant qu’il ne soit trop tard !

 

Une petite rétrospective et une projection du New-Age :

Beaucoup de choses se sont passées dans le New-Age depuis Natacha Blavatski (la mère du New-Age, avec d’autres philosophes de l’époque) ! La société théosophique originelle issue de ces maîtres à penser s’est elle-même dissoute, parce que devenant un mouvement grandissant incontrôlable alimenté en permanence par de nouvelles recrues transformant peu à peu l’inspiration de base vers un syncrétisme prosélyte auto alimenté et de plus en plus déviant. Ceux qui se proclamèrent héritiers du « mouvement » (qui n’aurait pas dû en être un, tout comme l’écologie doit rester une conscience et non une politique, un mouvement, une action dictée ou liturgique) finirent par annoncer la venue d’un messie qui réunifierait le tout ! Ils ont désigné ce messie, un jeune indien, qui plus tard s’est rétracté de lui-même. Il y a lieu de penser que le jeune homme finit par ressentir les mécanismes de la suggestion par initiation et de l’autosuggestion par reproduction de l’acquis. Des mécanismes qui mettent en scène l’orgueil et l’amour propre de l’initié au sein de sa communauté N.A d’une part, et au sein du reste du monde déclaré « non éveillé » d’autre part.

Mais l’explosion culturelle des 70’s aura démontré aux vieilles générations complexées entre l’Eglise et le bal endiablé du 14 juillet, que le temps d’élargir nos visions était venu ! Fête, liberté, mouvement, égéries, ivresse, musique, son, vibration… grand métissage culturel et renaissance du syncrétisme. Pour le meilleur et pour le pire : c’est ici que la CIA, les laboratoires idéologiques (les think thank les plus privés) et les dérivés de l’institut Tavistock ou du projet MK-Ultra entrent en jeu. Tout est étudié et répertorié savamment afin que les métadonnées soient traitées par l’outil psychanalytique. Les groupes de rock, le parcours détaillé de l’égérie, leur influence sur la jeunesse et l’impact sur les parents… Mais aussi la psychanalyse des profils professionnels, des meneurs de secte et des fidèles, de la vie privé du peuple à travers la consommation, l’effet des drogues, des mouvements de masse, des sévices psychologiques liés à la guerre ou encore aux violences sectaires, etc, etc…

Mais ce n’est pas tout, Einstein, Planck et d’autres de leur côté nous avait laissé les clés de la physique classique, relativiste et quantique ! Pire, Einstein laissait des traces d’une réconciliation entre la science, la foi et la religion (la théorie du tout)! Dans un monde où les Hommes s’exploitent entre eux librement, un monde où les affaires de Dieu et de l’Etat sont séparées, un monde où les pondeurs de familles nombreuses pullulent autant que les hommes et femmes esseulés et les personnes à la retraite dans un monde individualiste !!!

PROBLEME !

Si la raison se réconcilie enfin avec la foi et que l’on est à deux doigts de trouver une solution réelle, sincère et réconciliatrice entre les religions, bref si les Hommes et les hommes et les femmes retrouvent enfin la voie de l’unité sans la moindre catharsis : le pouvoir de dupe de l’orgueil patriarcal tombe ! L’Orgueil et son anneau unique sont menacés ! C’est ici que le renouveau du New-Age tombe à pic ! Un mouvement pacifique, donc irréprochable (si l’on gomme les petites erreurs du passé) et surtout politiquement correcte, puisque l’initié est conditionné à se recentrer entièrement sur lui et les énergies cosmiques (l’antirévolutionnaire par excellence). C’est ici qu’ont été publiés en masse tous les livres ésotériques possibles et imaginables, c’est ici que des ingénieurs IBM pratiquaient le yoga et le bouddhisme pour mieux gérer leur vie et leur compétitivité, c’est ici que le grand business du mieux vivre pour tous en positivant entre une décharge et un vieux platane malade était né !  De l’énergie saine et gratuite pour tous les arrivistes de Paris à Paris, en passant par Sydney,  du bonheur en boîte pour les mécontents pacifistes, pour les esseulés, pour les retraités… Et pour les cartésiens, les outils classiques fonctionnent toujours : Ecrans plats, bâtons de ski en forêt, voyages organisés dans nos anciennes républiques bananières, portables à grosses touches, BMW tout confort et treck en association.

Restait un détail à régler : Natacha Blavatski présentait une vision psychologique, scientifique et transcendantale de l’univers et de son évolution consciente et inconsciente. Et cette vision n’est en rien incompatible avec les progrès pouvant enfin rapprocher la science de la foi ! Bref, elle n’est pas incompatible avec une réelle approche de la théorie du tout, une approche qui je le rappelle pourrait bien réunifier la raison et la foi et donc l’humanité ! Il s’agissait donc ici de noyer le poisson ! Comment ? Rien de plus simple dans un monde en proie à la surinformation ! Il suffit d’ajouter des ingrédients faciles à comprendre pour le commun des mortels et de ne plus publier les ouvrages fondamentaux  « Isis dévoilée » en ce qui concerne Natacha Blavatski !  Les ingrédients étaient tout trouvés : la mode de l’extra-terrestre, le mystère des pyramides, le retour de celui de l’Atlantide, les crânes de cristal… une multitude de sujets dont les preuves ou les démystifications archéologiques existent, mais que personne n’ira jamais consulter, préférant de l’info facile.   

Reste d’autres problèmes : Il n’y a pas que la science qui progresse et l’Eglise qui met de l’eau dans son vin… Il y a aussi les nouvelles générations d’enfants surdoués et parfois incontrôlables que la nature et ce fameux progrès engendrent par simple causalité pour résister à toute cette folie ! Donc si ces enfants commencent à s’épanouir et à réconcilier la raison et la foi de tous les moutons que l’on arrive encore à traire, il y a encore deux problèmes ! 1- Comment imperméabiliser les moutons contre tout nouveau discours. 2- Comment attirer ces jeunes cracs que même l’informatique, les écrans, le travail et l’alcool ne suffisent pas à lobotomiser ?

1 -La première question n’a pas été facile à résoudre ! Mais voici la solution : Il faut que l’initié soit déjà convaincu de l’unité retrouvé au plus fort de lui-même, pour qu’il n’accepte plus que la vérité de ceux qui partagent la même initiation (un frère) ou le même sentiment (une recrue potentielle). Jusque-là, pas trop de difficulté, l’autosuggestion fonctionne à merveilles ! Mais vu que la réunion de la raison et de la foi chez des enfants surdoués en pleine maîtrise (ou touchés par la grâce, comme disent plutôt les religieux) ressemblerait beaucoup à tout ce qu’il y a d’exact dans la liturgie New-Age, ils risquent encore de ruiner tout le business plan ! Une astuce : Les initiés doivent être convaincus qu’aucune inspiration ne vient de l’évolution biologique et mentale, de l’enfant qui grandit et s’épanouit. C’est la source Unique qui fournit et qui descend ! Ou un atlante éternel qui fait descendre son âme dans votre corps. Autrement dit, si un prophète ou un nouvel Einstein revenait pour expliquer simplement la complexité d’une réelle unification, un bon initié pourrait lui répondre « tu n’es qu’un canal et la source unique vient de se brancher sur toi voilà tout ! Mais je te sens encore divisé entre la  raison et le sacré, mais nous pouvons t’aider à te libérer de cette pensée tyrannique si tu le veux ». Le problème N°1 est résolu avec bonus :

  • On en revient à la notion de pouvoir central et unique (l’âme vibratoire et ses 12 sous-ensembles) (encore et toujours l’anneau unique de pouvoir),
  • Le libre arbitre ne consiste qu’à la liberté de couper les liens sacrés (C’est exactement ce que sous-entend ce monsieur dans la vidéo) - le libre arbitre est donc mauvais ! Entre parenthèses, l’inquisition, bien que moins « Peace and love » était du même avis ».
  • La sexualité, l’enfance et la petite cellule familiale deviennent une perte de temps (C’est encore ce que sous-entend ce monsieur dans la vidéo).
  • Nous allons nous télécharger sur la conscience unique, et l’atome de carbone n’est qu’une étape qu’il faut déjà voir comme obsolète. (C’est encore ce qu’il avance). Or, nous avons ici une façon de commencer à nous faire gober la pilule des ultralibéraux de la SiliconValley : Le soleil nous engloutira à terme, notre atome de carbone ne servira plus à rien, mais notre intelligence et notre esprit sont précieux et nous allons trouver un moyen de nous télécharger sur l’IA pour gagner l’Espace. (Pour ne pas dire trimer tous ici-bas pour une élite qui profitera des colonies spatiales lorsque la terre sera si dégueulasse que même un chien ne voudra plus y vivre !!!). Le jour où les ascensionnistes n’auront toujours pas trouvé en leur âme les codes du décollage, il y a de grandes chances qu’ils ne refusent pas les fusées !!! En attendant, le mouvement rapporte des milliards et conditionne les masses à une vision futuriste mi technologique, mi fantastique…

Pour preuves, tous les scientifiques, astronomes, cosmologues, physiciens, mathématiciens… commençant à trouver des éléments se rapprochant de la théorie du tout, sont systématiquement courtisés par les actionnaires les plus importants du New-Age International© ! Aux états unis, on simule même des OVNIS pour tester les réactions des populations choisies pour l’étude ! Le nombre d’américains moyens convaincus du je suis un extra-terrestre, je suis un atlante, j’ai aussi été égyptien je suis une âme unique, je suis Dieu… augmente tous les jours ! Mais dans une catharsis qui n’augure rien de bon ! Pourquoi donc approcher les derniers petits génies de la science ? Parce que rien ne vaut la vérité pour défendre un mouvement et remplir les poches de ses actionnaires, en politique on en connaît un rayon !!! Le New-Age est bourré de vérités faciles, c’est pour cela qu’il séduit autant et si rapidement, l’autosuggestion et les rappels réguliers entre initiés faisant le reste.

Le fait que nous soyons victimes de nos nœuds historiques et familiaux, c’est vrai, simple psychologie ! Le fait que nous devrions et pourrions retrouver l’Unité perdue, c’est vrai ! Le fait qu’on soit manipulés par les politiques et les financiers, c’est une évidence ! Le fait qu’on nous balance des produits toxiques dans l’atmosphère pour de multiples raisons classées secret défense, c’est vrai ! Etc…Etc… Que voilà de belles évidences !

Un complot pour noyer la complexité des complots ! Un complot et une vibration unique pour les emmener tous… Pour concentrer l’attention des braves gens tout en les faisant positiver ! Du pain béni pour les spéculateurs du Nouvel Ordre Mondial !

Une question se pose :

Comment la théorie du complot peut-elle arranger les actionnaires de la tyrannie ultralibérale ? Parce que des gens positivistes, prêts à tout encaisser en s’adonnant à des activités méditatives, « yogi » ou autre sont considérés comme pacifiés ! Aux EU, on sait depuis belle lurette que le New-Age n’a pas déstabilisé le pouvoir en place, bien au contraire !

Reste la question des jeunes et des quartiers plus populaires ! La réponse est cruelle : En poussant une jeunesse européenne défavorisée déjà attirée vers le djihadisme à croire que les occidentaux sont gouvernés par un complot international (qu’il soit satanique, extraterrestre, illuminati ou juif… peu importe), on les pousse d’autant plus vers le radicalisme, la désocialisation et le camp en Syrie !

Or, qui appuie ici les théories de complot ? Toute l’arrière cours (soi-disant centriste, révolutionnaire et réconciliatrice) de l’extrême-droite (Soral, Meyssan…). Ces mouvements, comme le FN se rapprochent depuis 10 ans de tous les mécontents nationalistes du monde : La Syrie, la Libye… C’est aussi à celui qui séduira Poutine ! 

Et l’intérêt des ultralibéraux dans tout ça ?

ET bien c’est comme à la seconde guerre mondiale : si l’Europe s’unifie, s’assagit et accepte le système américain on se fait des dollars dans une mondialisation qui avance vite ! Mais si elle se divise, qu’elle entre en guerre et qu’elle se retrouve après cela obligée de lâcher ses colonies, ça fait encore plus de fric et l’adhésion des anciennes colonies Européennes à la fête du slip du Grand Marché global est assurée, avec en prime l’esprit revanchard qui affaiblira d’autant plus le vieux continent face à la puissance étasunienne alliée au N.O.M !!! Autrement dit, les cartésiens conformistes continueront de voter, les amateurs de New-Age recevront le complot comme autant de raisons de se recentrer et d’être dans la grâce, et politiquement la déstabilisation de l’Europe par la violence est une bonne stratégie ! Une Europe face à un choix qui rappelle notre situation de 1939 : un représentant En Marche pour le N.OM ou le Nationalisme et la guerre à crédit. Après cela, les peuples réclameront probablement le N.O.M à bras ouverts, avec de la paix, de l’Amour et des échanges d’énergie cosmique. Après les dégâts déjà commis par l’ancienne et la nouvelle école, nous avons connu l’époque de l’informatique, de la surinformation et de l’explosion du life coaching libéral ! Voilà qui a fait beaucoup de mal à l’échange de données fiables ou à la littérature sérieuse. Mais après une Europe passée à la moulinette du nationalisme ou de la guerre (internationale, politique et religieuse !!!), il ne restera plus d’héritage du tout ! Encore une aubaine ! L’âme unique descend sur nous ! Plus besoin d’héritage ! En revanche, si l’on accepte docilement le N.O.M et le tout libéral, tout sera pour le mieux, dans le meilleur des mondes !

L’atout ultime du complot, c’est le complot lui-même !

Atroce non ? Machiavélique !

Un maître aux échecs vous dirait… Echec et mate ! Tout simplement.

Et si un jour on demande des comptes à l’establishment pour cette supercherie, ils répondront tous en cœur :

« Mais non !, vous l’avez bien vu toutes ces années, nous avons affirmé être contre ces théories abracadabrantes de complot et compagnie ! »

Le crime parfait !

La corruption des élites modérées (gauche, droite et centre) instrumentalisant les épouvantails que sont l’extrême gauches et l’extrême droites, n’était pas encore ce crime parfait, puisque basé sur le contrôle par la peur et l’organisation du travail et des loisirs, bref sur le contrôle physique et pécuniaire par défaut ! Il fallait un ingrédient vertical aussi puissant que la religion pour convaincre les masses et leur permettre de confondre la soumission avec le lâcher prise et la transcendance divine !!!

Je rappelle à tous, que tout cela n’empêche pas l’unité que chacun ressent ou espère depuis ces dernières années !!! C’est juste une façon maligne de la fourvoyer !

Cette souffrance ou ce besoin de libération que les peuples ressentent de plus en plus sont entièrement légitimes !!!!!!!! Mais nos gouvernants milliardaires l’ont déjà anticipé et cherchent à tout prix à se l’approprier en utilisant notre naïveté et notre innocente crédulité !!!!!!!! Ainsi les hommes pourront continuer à fourvoyer le libre arbitre (les dominants) ou à le rejeter pour se donner bonne conscience et fuir leurs responsabilités vis-à-vis du sacrifice de nos enfants (les dominés) ! On retrouve ici un thème originel qui a été bien mal interprété : Celui d’Abraham !

Et Dieu (la création ou l’intelligence des univers, comme chacun voudra…) et le féminin et l’enfant continueront de pleurer sur les désastres de l’ignorance soumise au machiavélisme !

L’Orgueil !!!

Des mécanismes perfides nous cachent à quel point tout est plus simple, lumineux et subtil que tout cela !!! L’humanité se noie dans le confusionnisme,

Mais les clés existent, elles sont ici, précisément là où nous les méritons, disponibles !

 

Epilogue :

Dans moins d’une semaine en France, les dés seront jetés ! Les royalistes, derrière Dupont-Aignan vont franchir le cap ! Et Mélenchon, que tout le monde accuse de ne pas se prononcer ! Comment voulons-nous qu’il se prononce ! En nous appelant à voter pour une internationale des banquiers, tuant Jaurès une dernière fois dans sa tombe ! Ou pour son meilleur ennemi de toujours, qui ne fera que retarder l’appel du Nouvel Ordre Mondial ???

Nous avons là le choix entre un envoyé de Sauron (La mondialisation des opportunistes – l’Orgueil roi) et un Grimma « langue de serpent » (le nationalisme) faisant le jeu d’un Sarumane (les Etats Unis), qui lui-même n’est qu’un pion du Mordor (les armées d’arrivistes et de dégénérés rompus et nées dans un modernisme sans héritage… Les orcs). Charmant non ?

Alors que faire ?

Si nous nous mettons En Marche vers le N.O.M avec E.M, il y a de fortes chances que rien ne change vraiment et que le futur reste merdique, puant, gris, inlassable, maladif… Mais hyper-compétitif ! Il va vous falloir de quoi POSITIVER ! Si vous voyez où je veux en venir… Espérons que le jeune poulain soit plus intelligent et plus sage que feu F. Mitterrand.

Si nous tombons dans le bleu Marine, l’Europe tombe, nos anciennes colonies, nouvellement très compétitives se contenteront peut-être de tirer leur épingle du jeu et les EU en profiteront pour justifier leur rôle de gendarme et pour ramasser de l’or. EU que le N.O.M n’épargnera pas non plus ! Les nationalistes ont prévu une alliance avec d’autres nationalistes, en Syrie et en Libye notamment, tout comme ils tentent de se rapprocher de l’Afrique, parasitée par la chine. Des amitiés de dupes avec des pointures comme Trump et Poutine sont à envisager. Mais lorsque la crise continuera et que le business se fera sans eux, que feront les nationalistes arabes et européens dont les alliances sont fondées non pas sur la paix, mais sur la guerre contre un ennemi commun? Lorsque les rancœurs populaires, la haine et le racisme ressortiront derrière la stratégie des maîtres… Ils s’entretueront religieusement! Et que fera « the dark side of USA » ? L’OR ! Bien-sûr ! Et Poutine ? Sujet complexe ! Tout dépend des forces qu’il reste à la Russie, qui a déjà prouvé que l’âme de son peuple savait partir à la reconquête de son royaume ! Bref, dans le cas Marine, espérons que la femme qui est en elle se libère du père plus qu’elle n’imagine l’être ! Qu’elle reconnaisse en elle toute l’horreur d’un JEAN MARIE, je répète : JEAN MARIE, qui a tué, torturé et déchiré des familles pour la cause colonialiste ! Qu’elle se pardonne, qu’elle nous pardonne… et qu’elle finisse, au bout du monde, au bout de tout, par lui pardonner aussi. Espérons aussi que les factions les plus réactionnaires de la droite de la droite prennent bien leurs petites pilules contre l’antisémitisme et la xénophobie ! Espérons que l’Eglise reprenne enfin sa position morale (qu’elle a toujours fourvoyée) et suive le Pape François vers une sincère réconciliation des peuples, des cultures et des religions !!! Espérons que le sang n’inonde pas très vite les rues.   

Et de notre côté, nous qui nous croyons faibles, alors que nous sommes les faiseurs de pain et de vêtements, les constructeurs et réparateurs de chiottes, les infirmiers, les chauffeurs, les conducteurs, les employés de banque… Nous qui sommes la masse… Que faire ?

Nous libérer de notre stupidité, vite ! Comprendre que toute l’humanité est adolescente et que ceux qui se prennent pour les parents valent les autres, en plus pathétiques. Comprendre que la première population que l’on a dominée, envahie, violée et soudoyée, c’est la population féminine ! Comprendre que l’on reproduit tous inlassablement le mauvais mythe d’Abraham ! Revenir aux évidences et briser l’hypocrisie ! Revenir aux choses simples qui poussent et s’épanouissent naturellement, tout en restant à la hauteur du défi intellectuel que nous avons créé nous-mêmes ! Lire, s’instruire, revisiter notre Histoire, faire du sport sans baladeur, s’occuper de ses enfants loin d’un Iphone, apprécier le silence, la solitude et la caresse du vent…   

Passez cet article autour de vous, partagez-le et partagez-le encore, imprimez-le si le cœur vous en dit ! Cela sera déjà une bouteille et parchemin à la mer, avant le second tour de nos élections.

Voir les commentaires

Hollande – Sarkozy … Le changement arrive… Résignez-vous !

3 Mai 2012, 13:05pm

Publié par Persone

Hollande – Sarkozy … Le changement arrive… Résignez-vous !

 

 

 

 

La mode est à l’indignation ! Je suis né avec… Et je n’aime pas la mode.

Commençons par la crise, ce fléau que personne n’imaginait nous tomber dessus, à en croire les grimaces du Roi Nicolas :

Comme nous l’avons déjà vu, malgré l’étonnement feint par nos démagogues, les crises du capitalisme respectent les mêmes cycles depuis plus de deux cent ans, depuis le berceau du monde libéral tel que nous l’avons conçu. A titre de rappel, les premiers éclatements de bulles financières ont commencé vers la fin du XVII ème siècle ! Ça vous étonne ?

… Mais que fait l’éducation nationale ? A-t-on peur que  la vérité puisse nous précipiter tous dans la zemblanité ? Après notre glorieuse période de sérendicité ? Glorieuses ? Toute la question est ici !

Mais revenons-en à la sainte chronicité des crises…

Ainsi, dès le début du XXème, des économistes, des philosophes ou des figures politiques soulignaient la nécessité de recentrer la connaissance et l’étude des marchés sur les valeurs dont se prévaut (toujours) la république en rappelant aux spéculateurs que les richesses avec lesquelles ils jouent sont créées par les sacrifices du peuple et la pénibilité du labeur qu’on lui impose. La définition de l’état providence trouvait ici tout son sens ! Mais la réalité fut et reste tout autre : la spéculation n’est plus qu’un jeu de poker qui permet à une minorité de faire du profit rapide au détriment de la valeur du travail et du bien public. L’état providence, lui, est devenu un joker électoral, une poule aux œufs d’or dont personne ne veut plus se passer, peu importe si elle existe. Voilà sans doute les deux raisons principales motivant  nos politiciens à feindre encore la surprise lorsqu’une crise majeure refait surface, voilà sans doute pourquoi la question de l’argent virtuel reste un mystère pour le commun des mortels, puisse-t-il travailler au FISC ou dans un croquignolet bureau de banque avec climatiseur et chaise ergonomique!

Le monde de la finance seul coupable ? Voilà qui nous arrangerait bien ! Mais soyons enfin honnêtes… Les bergers se sont corrompus et les moutons ont suivi !

  • Libéraliser un monde en conflit perpétuel et incontestablement traumatisé par les brûlures de l’Histoire,
  • Oser dresser un bilan positif de la colonisation ou se contenter d’éviter la question.
  • Entretenir la nostalgie des trente glorieuses et jeter les bases de la néo-colonisation tout en désapprouvant le sentiment neurasthénique de notre jeunesse vis-à-vis des peuples dont l’infâme exploitation nous a permis de nous enrichir,
  • Reconvertir l’énergie humaine et créative des 70th dans le business et le marché du virtuel, ouvert grâce aux nouvelles technologies,
  • Normaliser la folie suicidaire du nucléaire,
  • Et, dans le même temps, investir les richesses fournies par notre travail dans le jeu de la finance… Dans cette compétition internationale entre grosses fortunes… Dans cette vaste fumisterie que l’on décrit, avec un cruel culot, comme un mouvement naturel de l’économie libérale ou comme une continuité (plus pacifique que jadis) du choc des civilisations ! 

Ah les infâmes!

Mais tous ces hameçons, la majorité d’entre nous y a mordu,  du moins celle utilisant fièrement la carte électorale! Et la facture… C’est aujourd’hui que les banquiers nous l’envoient ! Comme tous les cinquante ans...

Je ne peux que me souvenir de mes grands-parents… Comme tant d’autre, les yeux moins marqués par la guerre que par l’euphorie de l’après, ils étaient prêt à trimer pour les lendemains qui chantent ! Ou sont-ils ? Je ne peux que me souvenir de ma mère… Comme tant d’autres, les yeux moins marqués par la semaine de 45 heures que par la fièvre du rock’n roll. Tous étaient prêts à trimer pour un futur épanouissant où l’on verrait voler des avions subsoniques ! Où est-il (le futur épanouissant bien-sûr, pas le concorde dont je me fou comme un chien de sa première laisse) ? Je ne peux que me souvenir de mes cousins, plus âgés que moi… Comme tant d’autres, les yeux moins marqués par la réalité de l’échec des alternatives vivantes des années 70 que par le paradis artificielle IBM et le prestige de la Start-Up ! Tous étaient prêts à trimer pour devenir des gens qui ont réussi ! Où en sont-ils ? Tous me disaient si tu t’encombre de toutes ces conneries morbides, tu finiras par travailler comme une sous merde pour ceux qui auront fait comme nous ! Ils avaient raison ! Je ne suis qu’un humble ramasseur de poubelle ! Mais j’ai encore tous mes cheveux, je ne rentre pas mon ventre pour regarder mes pieds, je ne prends pas de pilule pour le stress, le sommeil ou la tension, chacun de mes bras peut porter le poids d’un enfant, ma bonne conscience ne me pousse pas à tromper ma femme en toute légitimité et a laissé ma progéniture évolué entre un centre d’animation, une télé, des sucreries et des tonnes de jouets compensatoires ! N’est pas esclave celui qu’on croit !

J’insiste : La majorité d’entre nous a mordu à tous les hameçons !

La dernière crise majeure en date est celle des années 70 déclenchée par le réveil des seigneurs du pétrole ! La sortie de crise ? Un instant planétaire hors du commun… Qui retombe comme une descente d’acide.

« L’Algérie et le bilan de la colonisation, on est prêts à fermer les yeux… Les chemises rouges ou les noires, on en veut plus ! Mais sexe, drogue, et rock’n roll, ça on en redemande ! »

Oh liberté, liberté chérie… Voilà qui n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd ! Au-delà des enjeux de la finance et de la politique internationale, l’art de la spéculation et les laboratoires idéologiques, peuvent aussi servir à conduire les bœufs à l’abattoir, de leur plein gré !

« Chemise noire et veste rouge », disais-je…

« Le score de Marine Le Pen, est l’expression d’une souffrance et d’une colère que l’on comprend » disent-ils !

A gauche, la faute aux deux mandats de la droite, à droite, la faute à Mitterrand et à cette ignoble et imprévisible crise ! Les vieux coups bas du bipartisme et encore la feinte de la crise surprise !  Les farceurs !!!

L’heure n’est donc plus à la diabolisation des passions d’extrême droite, nous payons ici l’addition d’une naïve bonne conscience ! Rappelons-nous les années 80, nous chantions pour l’Ethiopie la larme à l’œil, nous jetions des tomates au FN, nous végétions devant Dallas et l’école des fans et nous nous envolions gaiement vers le paradis de l’informatique et des start-up !

A tous les hameçons, disais-je !

Jean-Luc Mélenchon lui-même ne peut pas s’enorgueillir de tenir parmi ceux qui luttent frontalement contre le FN. Républicain et modéré (tout de même !), il sait que les extrêmes droitistes et gauchistes partagent la même indignation face à la vérité des vainqueurs… Leur affrontement idéologique est endémique ! Mais cette fois encore, la France est à deux doigts de mériter l’autorité désastreuse d’un parti nationaliste et populiste qui dissimule ou tente d’oublier le racisme et la haine qui prolifère toujours dans ses rangs. Le FN avait besoin d’une nouvelle peau qui puisse s’ajuster sur l’ancienne -  On ne rejette plus la différence, on en fait même l’éloge, à condition que chacun reste chez soi ! Il faut dire que l’idée, hors coulisses, n’est pas mauvaise, ni nouvelle d’ailleurs, puisqu’inspirée par les théories de la Nouvelle Droite des années 70. Ainsi contre toute attente Jean-Marie Le Pen n’a pas engendré un monstre à tête d’aigle, mais une petite fille suivant les pas de son père à sa façon… Debout marine, la France t’attend ! Aujourd’hui le père ne peut que remercier sa fille en ravalant son tempérament, le plus loin possible de la scène publique de préférence. La métaphore et les grands espoirs soulevés par la remise du bâton au nouveau chef, passerons-t-il l’hiver ? Le patriarche aime la poudre et la tempête, le bleu Marine a déjà subi quelques lessives et une jeune pouliche sautille déjà sur les genoux de papi !

Mais revenons-en à nos moutons ! Ces moutons armés d’un droit de vote, ces débroussailleurs qui gobent tout, chacun à sa sauce, ces bêtes laineuses qui bêlent contre le fascisme tout en suivant la musique qui les y conduira ! Qui suivent-ils au juste, si l’art de la politique est corrompu ?

L’heure n’est-elle pas venue pour les dinosaures de gauche et de droite d’admettre enfin leurs erreurs historiques et les faiblesses contemporaines qui les ont conduits à favoriser l’ingérence des affaires dans la politique et à hypothéquer la république en la livrant aux grosses fortunes ? Comment des gouvernements proclamés socialistes, démocrates, républicains (…) et tous très sages et modérés ont-ils pu laisser s’installer la dictature de l’argent et de ses prédateurs ? Comment ont-ils pu laisser des initiés jouer au poker avec les richesses créées par le dur labeur des plus pauvres ? Et cela avant même d’avoir établi une meilleure répartition du travail et un plus juste partage des bénéfices, ce qui aurait permis des cotisations adaptées aux changements prévisibles de la société !!! Modérés peut-être, faux culs sûrement !

Mais ces grosses fortunes, ces géants de l’import/export, de l’industrie, des médias, de la finance ou des énergies, qui sont-ils grossièrement ?

  • Les anciennes bourgeoisies, nostalgiques des trois couronnes ou du Saint Empire, mais ne profitant pas moins du caractère libéral et expansionniste de la grande république universaliste…
  • Les nouvelles grandes fortunes ayant profité des balbutiements de la nouvelle bureaucratie et de l’âge d’or de la démocratie libérale…
  • La bourgeoisie anglo-saxonne qui derrière le bouclier des Etats-Unis fait des pieds de nez à l’ancienne Europe…
  • Les grosses fortunes de l’Est qui ont misé dans la grande compétition internationale, l’immense puissance cruellement accumulée par l’URSS…
  • Les rois du pétrole qui roulent en Mercedes en agitant le Saint Coran…
  • Les grosses fortunes de la communauté juive, qui n’ont eu que l'art du caméléon et la république des modérés (à laquelle ils ont activement participé) pour s’abriter de l’antisémitisme interplanétaire, de l’ingratitude, de l’exclusivité religieuse des conservateurs, qui jadis leur avaient confié leur argent, et enfin des folies meurtrières des révolutionnaires fascistes ou communistes, qui avaient pourtant largement apprécié leur participation financière. Citons bien entendu le lobby sioniste, avec lequel nos grandes puissances ont récemment partagé leur malédiction, entendons là les avantages bien mal acquis et les inconvénients bien mérités de l’esprit colonialiste…
  • Les nouveaux géants de l’industrie et des technologies de pointe, qui digèrent leur humiliation et leur industrialisation forcée avec un régime de Spartiate…
  • Mais aussi les derniers produits exotiques de la fabrique de milliardaires : Les nouveaux People et les nouvelles grosses fortunes des pays émergents ! Pays qui rappelons le, rivalisent enfin avec les anciens colons si gentils qui ont fait tant de bien à leurs semblables !
  • Et n’oublions pas toutes les jeunes fortunes de chez nous, des hommes et des groupements d’intérêt sans couleur ni convictions, qui sont prêts à se nourrir dans tous les râteliers pourvu que cela rapporte. N’oublions pas l’influence des syndicats du crime et leur relation avec les politiques, n’oublions pas non plus les groupements d’intérêt fondés sur le fonctionnement des sociétés secrètes, des groupes qui ont mis en place l’autorité des laboratoires sociaux et idéologiques et qui ont infiltré les plus hautes sphères du pouvoir ! Des groupes comme celui des bilderbergers par exemple.

Avec une équipe pareille, ne nous étonnons pas que la république ne soit plus une putain, comme l’on disait déjà au temps de la Rome antique, mais une vielle poule de luxe !

Les anciennes écoles sont devenues séniles et ont malheureusement transmis du vide aux nouvelles ! Ce vide entretient l’ignorance ego ou ethnocentrique, la peur dans le cœur des hommes et la haine héritée des dérapages de l’Histoire !

Les croisières en Titanic ont déjà prouvé ce qu’elles valaient !! Et ce qui manque le plus à tous nos représentants, c’est d'admettre leurs fautes et de comprendre que le changement qui s’annonce n’est pas le leur mais celui d’une nature qui tend à retrouver ses droits ! Celui d’une humanité métissée, qui ne veut plus sacrifier ses enfants et réalise que le choc des civilisations n’est plus qu’un mythe alimentant les conflits d’intérêt et d'opinion des mégalomanes du pouvoir !!!

Des alternatives chez les petits partis ? … Oui, plein ! Mais où ? Ça… Va savoir !

Et chez les moyens ? Des réformateurs de la gauche comme Arnaud Montebourg et des centristes, tels que François Bayrou, pourraient-ils tenter de réunir les anciennes valeurs de la droite et de la gauche ? Peut-être, mais celui qui s’y collera ne fera pas long feu ! Et à gauche de la gauche, on profite de l’air du temps pour clamer la bonne parole, mais on a conscience que le système ultra-libéral que l’on a répandu sur la planète ne permettra pas un changement radical, même dans le pays des droits de l’homme, sans une mise en quarantaine probablement meurtrière pour sa population.

Pourtant, tous ces partis minoritaires quittent le carcan des vieilles utopies pour s’inspirer des bouleversements qui s’annoncent ! Tous mettent en avant ce métissage des nouvelles générations d’indignés qui tentent de nous réveiller de cette fameuse berceuse du choc des civilisations ! Tous ? Pas vraiment ! Beaucoup composent, comme des professionnels qu’ils sont devenus. Le chevalier Onfray défend la maison Chevènement et Dame Badinter… Il a raison ! Par défaut.

Il est temps de prendre en compte cette jeunesse alternative d’ici et d’ailleurs (pas celle qui se masturbe en citant Hessel dans les halls de gare), temps de prendre au sérieux toutes les solutions de rechange mises en place par ces pionniers des démocraties directes, des monnaies et des économies parallèles, des solutions locales au désordre global ! Cette jeunesse active ne brandit pas sa carte d’indignation professionnelle, elle ne milite pas pour détruire l’économie ou pour achever le cheval fou du capitalisme, elle ne travaille qu’à estomper le mirage concernant la fatalité de notre guerre économique, ce qui représente la seule possibilité de reforger des nations saines et autonomes, sans que la sentence des marchés ne s’abatte !

Chers lecteurs…

Vous ne différenciez plus la gauche de la droite ? Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas dyslexiques ! Ces deux grands classiques, ces deux grandes écoles de l’horizontalité n’ont conservé que leur opposition et se sont vidé de toute leur substance. Reste leur pragmatisme !

Ah le pragmatisme ! La petite veilleuse qui rassure les moutons qui ne pratiquent pas la prière ! Le sacro-saint pragmatisme et ses bases de calcul, toutes relatives, mais si fonctionnelle dans le repère restreint admis par la recherche  qu’elle nous entraîne dans le déterminisme de la réussite par défaut, jusqu’au despotisme ! Avec une bonne dose de pragmatisme, vous pouvez apprendre à l’homme à  vivre en symbiose avec son environnement intérieur et extérieur, à construire de belles cités verdoyantes, à comprendre les mécanismes de l’histoire, à privilégier la diplomatie à la guerre, à transformer la compétition en échange équitable… Mais vous pouvez aussi lui apprendre à rafistoler efficacement un  système consumériste, à camoufler le béton sous quelques verdures génétiquement « améliorés », à fuir le passé pour aller de l’avant, à utiliser l’appât du gain plutôt que la diplomatie pour faire la paix, à utiliser les chiffres et les lois pour camoufler la haine et pour éviter que la compétition ne devienne suicidaire.

Avec le pragmatisme, vous pouvez apprendre à ressentir l’air pure que vous respirez et à marcher la tête haute ou, suivant le repère que vos énarques utilisent, à fabriquer des masques à gaz et des capotes à la fraise pour rampez en direction de votre propre cul, ou celui du voisin, suivant affinité.   

Faites taire en vous le petit démon qui vous conseille le vote utile dès les premiers tours d’élection ! Votez donc pour vos convictions les plus équitables, et si vous n’en avez pas ou plus, abstenez-vous et remettez-vous à APPRENDRE ! Retrouvez Notre Devoir de Mémoire et les choses retrouveront leur sens… Petit à petit !

Notre pragmatisme devient inhumain et ne sert plus que l’Orgueil et ses jouets mécaniques, au détriment de la vie. C’est un fait ! Cela vous semble enfin intolérable ? Alors ouvrons enfin le système dans lequel il fonctionne ! N’ayons plus peur.

A tous les parents du monde, ne faites plus culpabiliser vos enfants s’ils ne croient plus en ce monde pitoyable que vous leur avez laissé en héritage ! Ecoutez les avant d’avoir à compenser leurs manques en les pourrissant et protégez les des douceurs et du conditionnement du système consumériste. Laissez les aller là où vous n’avez pas su vous rendre ! Apprenez-leur à devenir ce qu’ils sont !

Ah ! Et foutez les petites veilleuses à mouton dans la poubelle recyclable !

 

Concluons cette petite réflexion sur le troupeau et ses bergers par un petit clin d’œil à nos deux candidats, en évitant de comparer les détails de leurs programmes qui se rejoindraient assurément au niveau des résultats, malgré leurs différences méthodologiques et idéologiques :

En Hollandie, on tentera de nouveau de rafistoler le niveau de vie des machines à produire que nous sommes devenus, en essayant de ne pas trop en demander aux Seigneurs de l’Argent, qui sont aujourd’hui les propriétaires de nos vies et les créditeurs de nos républiques.

Si miraculeusement la France xénophobe et la France métissée avait enfin rendez-vous avec elle -même! Si miraculeusement l'éducation et les médias aidaient les Français de toute souche à comprendre notre Histoire et les mécanismes de leurs colères! Et si miraculeusement la mondialisation tournait à l’avantage de tous les indignés du monde, au détriment de la zizanie créée par les Partisans, les Opportunistes et les Spéculateurs (…), François Hollande pourrait bien réaliser ses promesses et se dire : « ouf, je me voyais déjà fumer le cigare chez Mélenchon ! » On a le droit de rêver non ? Malheureusement, après avoir épuisé leur stock d’herbe et de bibine, les indignés ont quitté les halls de gare ! Les intellectuels vieillissent sans relève et les nouvelles solutions alternatives sont encore éparpillées et balbutiantes ! La  mondialisation, quant à elle, ne sert que l’Orgueil tout puissant, qui ne partage pas son pouvoir pour de vaines préoccupations humaines, si universalistes soient elles ! Alors quoi, une nouvelle union  de la gauche ? Vous y croyez ? A l’aube de l’éclatement des partis ? Soyons réalistes, la gauche armée d’une main molle sera vite contrainte d’agiter un gant de fer et d’user de toute l’hypocrisie dont elle a hérité ! Et si Hollande avait pour mission de sacrifier ce qu’il reste du socialisme français ?

Et en Sarkozie, après le grand soir, les grands copains, le grand pas vers la gauche, la grande vadrouille Libyenne et la grande désillusion… On tente le tout pour le tout :

« Le monde est dur, dangereux (…), la compétition est cruelle, on ne peut résister au nouvel ordre mondial, il faut protéger les intérêts de la France ! » Une vieille vérité de la Palisse, le péril étranger, une inclinaison devant l’Empire, et la dévotion patriotique… Il est fort, il est parfait notre président !

La vie est cruelle, l’homme est un loup pour l’homme (…) trimez, trimez les enfants, car les chinois et les arabes ne feront pas de quartier !  Faut-il avoir confiance en l’apathie des masses pour oser utiliser cet atout ?  Surtout après avoir publiquement vanté un bilan positif de la colonisation, tout en jouant hypocritement du robinet de l’immigration pour des raisons stratégiques qui ne dupent plus personnes ! Après une politique internationale opportuniste, interventionniste et aussi présomptueuse qu’insignifiante ! Après avoir soufflé sans retenue sur les braises de la lutte des classes ! Après avoir répandu le mythe de la réussite pour tous et l’image de la grasse bourgeoisie décomplexée (…) ! Que d’exemples favorables à un monde plus fraternel, plus juste et moins compétitif ! Que d’exemples favorables à la réputation internationale du peuple français et de son destin si particulier ! Mieux vaut en rire !

Bref, la Sarkozie, on connaît, elle participe nettement au casse du siècle, organisé par les fanatiques du capitalisme ultra, et à cette mondialisation pour l’instant victorieuse, qui s’affaire à broyer définitivement la notion des destins individuels tout en propageant le virus de l’individualisme.

Voir les commentaires

L'affaire Kadhafi et la métaphore des opportunistes

22 Mars 2011, 03:22am

Publié par Persone

L'affaire Kadhafi et la métaphore des opportunistes
L'affaire Kadhafi et la métaphore des opportunistes

Chers lecteurs, les contraintes et les aléas de la vie ne m’épargnant guère en ces temps difficiles, certains auront remarqué un ralentissement de la cadence de mes publications, mais pour ma défense, n’oublions pas que la vocation de ce blog n’est point la même que celle des feuilles de choux d’informations consommables, jetables et aussi vite digérées, si j’ose dire, que nos simples discussions de palier ou d’ascenseur !

Néanmoins, depuis le début des polémiques sur les révolutions du monde arabe, je regrette amèrement que ma situation ne me laisse pas le temps de faire chauffer mon clavier ! Comment lancer un appel à conscience en peu de mots sur un sujet aussi vaste ?

Pour une fois, le martelage médiatique tourne à mon avantage…

D’une part parce qu’il m’évite de décrire un contexte d’actualité dont chacun a maintenant pris connaissance (du silence des responsables occidentaux sur les autres dictatures et effusions de sang dans les anciennes colonies, jusqu’aux petits secrets du financement des campagnes de nos partis politiques, en passant par les voyages exotiques de nos ministres et autres avantages en nature, qui sont autant de réjouissances issues du copinage entre élites et de l’instrumentalisation des tyrans du monde entier!)

Et d’autre part parce que le sujet est tellement en vogue que le simple fait de vouloir inscrire mes pages sur la plateforme de blogonet m’a renvoyé à un article sur le sujet… un article hébergé par sarkofrance.blogspot.com, que je n’ai pu m’empêcher de lire et de commenter sur l’instant !

Au final et malgré sa brièveté, ce commentaire résume assez bien ce que j’ai sur le cœur tout en respectant le style argumentatif de mon côté Persone… A vous d’en juger !

Mon commentaire:

 

Une politique interventionniste avec l'accord de la ligue arabe, une véritable aubaine (!!!), même si la médiatisation des horreurs "khadafiennes" camoufle l'éternel droit d'ingérence intéressé de l'Occident et des oligarchies du capitalisme sauvage!

Même si les avantages pétroliers ne sont pas directement assurés par la démocratisation des zones du bassin méditerranéen sous influence islamique, n'allons pas croire que nos énarques sont subitement investis par les scrupules de la sagesse ou de l'humanisme! Tout comme en matière d'environnement, leur jeu consiste à tirer un maximum de profit jusqu'aux limites humainement et écologiquement acceptables et ensuite à  tourner à leur avantage le choc et l'euphorie de la crise en saisissant le créneau du grand retour de la métaphore. Cette métaphore, ce grand retour préfabriqué de la morale, leur permet de redorer leur blason tout en entamant une nouvelle politique, dont la logistique, la technologie et les bénéfices ont déjà été anticipés. Quelques exemples souvent occultés dans les livres d'histoire: l'installation d'un allié pro-occidental en Palestine après les horreurs du nazisme, le positivisme industriel et les crédits à la consommation après le cauchemar de la guerre, l'instrumentalisation des dictatures africaines après la perte de l'Algérie française et de son pétrole, la grande métaphore du néocolonialisme, incarnée par le FMI, les révolutions oranges made in USA dans les pays de l'Est, les fabriques de nouveaux milliardaires et le mythe de la réussite pour tous dans les pays émergents à fort potentiel, etc, etc, etc...

Pour en finir avec ce mythe ridicule du printemps arabe :

Un printemps sur une terre arabe, que l’on féconderait avec la semance d’OGM vendus par les actionnaires de la « world Company » ne ferait que diviser les mangeurs de couscous au pour le profit des mangeurs de patates et de tomate transgéniques.   

Une véritable révolution humaine serait plutôt une (r)évolution et elle devrait partir des pays qui se donnent pitoyablement en exemple… Les nôtres! Cette évolution nous concerne tous individuellement car nos sociétés ne sont que notre reflet ! Partant de ce principe et afin de nous libérer de ceux et de ce qui nous conditionne, apprenons enfin à nous libérer de nous-mêmes et de toutes ces possessions qui nous possèdent!

Un autre monde était possible... il l'est encore!

Voir les commentaires

Effondrement et démantèlement du système social dans le berceau des droits de l’homme… Tempête et globalisation pour les élections 2012

5 Janvier 2011, 19:32pm

Publié par Persone

 

En introduction… Une petite pensée sur la politique : 

 

 Relative à la science et à l’art de gouverner, la politique correspond à une logique d’organisation collective, permettant le fonctionnement d’une civilisation, d’un empire, d’une nation, d’une fédération, d’une tribu (…). Elle est un outil de logistique et de cohésion entre des hommes ou des régions, de cultures différentes ou communes. Dans le cas d’une culture commune, elle est une entité représentative des populations concernées, un outil de gestion des affaires publiques de la collectivité et de ses échanges avec les civilisations voisines.

A son origine dit-on, le concept a été défini par des philosophes et des théoriciens, en ces temps lointains où les hormones, la barbarie, la peur des représailles et la volonté des dieux dessinaient les contours et les bases de la civilisation ! Ainsi, déjà troublés par la forme de leur nombril, fascinés par la taille de leur armée et poussés par le féroce appétit des royaumes qu’ils s’affairaient à bâtir, les hommes de pouvoir ont unifié les peuples par le glaive. Unifié, certes, mais bien au-delà des limites du respect de la condition humaine et bien au-delà des frontières régionales relatives au terroir, à la culture et au droit à la différence.

Depuis, se sont dressées de colossales murailles dont le mortier se mélangeait au sang et à la sueur, de grandes et majestueuses cités, péniblement alimentées par l'esclavage et le charbon de faubourgs miséreux et puants…

Ainsi naquirent de fières générations de fourmilières expansionnistes, des fourmilières dont les véritables fourmis se moqueraient bien, à juste titre !  

Avec la jeunesse et les hormones pour excuses, ces modèles de civilisations bâtisseuse et patriarcale ont écrit notre Histoire avec des lettres de sang. Des sectes et des religions toujours plus exclusives,  des peuples obsédés par le cauchemar et la passion des armes, des politiques corrompues par les privilèges et l’élitisme, un urbanisme décadent (…), et plus récemment des révolutions sanglantes n’ayant point guéri le plus gros abcès de l’humanité : l’exploitation abusive des ressources humaines et terrestres.

  

Réforme des retraites, démantèlement des 35 heures… Assassinat du système social dans le berceau des droits de l’homme et tempête prévue sur les élections 2012 :

 

La réforme des retraites a fait couler beaucoup d’encre ; difficile de s’attaquer à une telle polémique déjà noyée dans le flou et le matraquage médiatique… D’après la presse quotidienne et autre foin pour les vaches : Des caisses complètement vides et des dettes, une réforme courageuse et nécessaire des politiques, un combat légitime des syndicats… et puis voilà tout… allez y comprendre quelque chose !!!

 

I- A propos du trou dans les caisses :

 

 Les caisses sont effectivement vides et il serait absurde de se contenter d’oublier la réforme tout en augmentant les pensions, comme le demande certains grévistes emportés par leur élan ou galvanisés par les refrains de quelques syndicats clientélistes !

Mais pourquoi les caisses sont-elles vides ? Pourquoi après les précédents nauffrages (1930, 1970), les capitaines d’un navire craquant dont le nombre de canots de sauvetage ne correspondent pas au nombre de passagers, ont-ils décidé une nouvelle croisière du même type?

Pire encore, savaient-ils que nous rencontrerions un autre iceberg, une autre déferlante meurtrière? 

OUI!

Voilà un siècle que des économistes, des historiens, des sociologues et des mathématiciens ont mis en évidence la périodicité des crises les plus profondes du capitalisme!!!

Avaient-ils conscience qu’une fois encore on obligerait les plus pauvres à sacrifier leur dignité et leur vie pour fournir le mortier utile à colmater les brèches ?

OUI!

Du haut de leurs observatoires sociaux, nos décideurs ont eu des décennies pour anticiper le vieillissement de la population et pour constater les conséquences de la mécanisation du travail et de l’environnement urbain  sur la santé... Et donc sur les dépenses sociales! (Concurrence sauvage - stress - permanence des agressions visuelles, sonores et olfactives - harcèlements quotidiens par les relations au travail, par les conditions de transporcs et par les technologies addictives - pollution - dépressions - malbouffe – addictions en tous genres… pour citer quelques exemples) !

- Des décennies pour observer que les pratiques spéculatives dégradaient la valeur du travail !!!

- Des décennies pour comprendre que les lois sauvages du libre-échange, dans un contexte de mondialisation et de tensions internationales, engendreraient un système pervers. « Ordo ab chaos », ou encore « la stratégie du choc », ça vous dit quelque chose ? Allez vérifier, des économistes, aux politicards, en passant par les franc-mac et les amateurs de complot, tout le monde raffole de ces concepts !

- Des décennies pour observer le culot et la cruauté de ce système de spéculation inhumaine qui permet aux plus riches (les financiers et les gros patrons) de faire du chantage aux besoins sociaux en menaçant de placer leurs capitaux dans les paradis fiscaux et de délocaliser leurs entreprises vers des pays où les hommes n’ont pas encore le droit de lutter contre leur exploitation et celle de leurs terres !

- Des décennies pour « apprécier » le fait que la fièvre des jeux et des arènes du capitalisme enivrent toujours la plèbe, comme au bon vieux temps de Rome... En masquant honteusement la dérive morbide de la condition humaine!

 

Autrement dit, les politiciens, conseillés par les financiers internationaux,  ont occulté ces tristes réalités, en évitant pendant un siècle de prendre la responsabilité de véritables et courageuses réformes qui ne soient pas de simples réécritures de nos conventions, adaptées aux caprices d’un marché reposant sur notre hypocrisie ! Les deux camps traditionnels, la gauche et la droite, les démocrates et les républicains, se sont ralliés à une vision technisée du néolibéralisme, qu’ils accommodent chacun à sa manière. Des réformes ? En voici quelques exemples:

·     Celles qui consistaient à faire payer l’addition des crises du capital à ceux qui en sont à la fois les responsables et les bénéficiaires…

·        Celles qui consistaient à abolir les stratégies néocolonialistes et à guérir les blessures de l’impérialisme plutôt que d'imposer définitivement notre bureaucratie et notre mode de vie! (FMI, l'Afrique t'adore! Même les dictateurs!)

.   Celles qui consistaient à ne pas donner le pouvoir d'invisibilité aux plus grands profiteurs de l'histoire, dont l'identité et la fortune ont aujourd'hui disparu derrière le voile de la mondialisation.   

.  Celles qui consistaient à mieux redistribuer (chez nous!) les richesses engendrées par notre travail, au détriment des bulles spéculatives et de tout investissement inhumain (le travail des enfants "Pad'Cheznous" par exemple ou la vente d'arme aux intégristes et dictateurs en tout genre, ou encore les projets plein de promesses qui appauvrissent un peu plus les pauvres et engraissant nos riches et leurs associés véreux, etc, etc...)

·  Celles qui consistaient à conserver l’autonomie des régions et des nations en maîtrisant les dérives de la spéculation sur le marché et en limitant les échanges à la notion de commerce équitable.

·       Celles qui consistaient à favoriser l’actionnariat des ouvriers sur le capital de leur entreprise, à rehausser la valeur du travail, le taux des cotisations et la qualité des conditions de travail.

·  Celles qui consistaient à ne plus conditionner la performance, au détriment de l’épanouissement et à éviter que les compensations avilissantes du régime prolétaire, ne deviennent un véritable mode de vie consumériste!!!!!!!

ETC...ETC...

 

 

La réforme des retraites, une réforme courageuse ? Sûrement autant que l’on peut considérer le travail à la chaîne comme un progrès de la civilisation !

Ne ricanez pas, le démantèlement des 35 heures nous pend au nez et ce n’est qu’un début… une belle solution pour protéger le capitalisme et ses bénéficiaires au détriment du droit humain !!! Stalinisme, maoïsme, et dictature marchande ne diffèrent que par la méthode… rouge et sacrificielle d’un côté, rose et compensatoire de l’autre !!! Et pour compenser, on compense ! D’ailleurs, les 35 heures, vous y croyez encore vous ? Et le mois de vacance ? Une aberration française, selon les américains ! Une femme qui reste à la maison pour garder ses gosses ? Quelle famille de faignants !Pourquoi pas les allaiter pendant qu’on n’y est !

 

Mais revenons au trou dans les caisses:

 

Augmenter les cotisations des travailleurs, grâce à la revalorisation de leur travail est un chantier qu’il eut été raisonnable de commencer par la réduction des écarts indécents entre les salaires et par la redistribution des bénéfices des plus grosses sociétés, lorsque ceux-ci excèdent les besoins de réserve et d’investissements, lesquels doivent être soumis à des plafonds fixés en fonction du cycle du marché concerné et des budgets nécessaires au développement durable et équitable de l’entreprise, de la région et du pays. Notons au passage que la fortune des holdings repose sur la cote des plus grosses entreprises et sur la plus-value qu’elles réalisent grâce à l’exploitation de leurs ouvriers. Une fortune basée sur l’injustice du monopole, sur le jeu et sur l’exploitation des masses.

N’aurait-on pas tendance à oublier qu’une meilleure répartition des richesses ne consiste pas à prendre aux riches pour voir l’argent se perdre entre les mains des pauvres, mais à rééquilibrer la balance des écarts de fortune, celle des cotisations et des dépenses, celle du consumérisme et de l’évolution équitable et éco responsable.

A propos du rééquilibrage des salaires, une question qui nous concerne tous…

« Un médecin, un ingénieur, et surtout un notaire (...) gagnera 4, 5, 6 et dans certains cas 10 fois le salaire d’un ouvrier ! Il ne s’agit pas de remettre en cause une évidence sur la motivation à la performance, mais enfin tout de même!!! Quant à la durée de la formation et sa pénibilité, doivent-elles être à l’origine de tels écarts dans le barème des salaires? Car il s’agira aussi de ne pas déconsidérer la redondance de la dureté des tâches physiques et de l’aliénation mentale de la condition ouvrière!!! Et n’oublions pas au passage que la formation scolaire (si longue, si dure pour nos pauvres futurs cadres) est souvent synonyme de camaraderie et de bons souvenirs de jeunesse, en opposition à l'éjection de l'école et à l’âpreté de la mécanisation de la vie active !!!»

Si l’appât du gain est un moteur de challenge et de performance, passé une certaine limite, il devient le moteur de l’arrivisme, au détriment de la vocation, du talent et des valeurs !!!

Voilà certes une philosophie et une politique qui fâcherait les adeptes et les rois du monopoly, mais rappelons-le au passage, la notion de monopole par le brevet légal ou par la concurrence déloyale est une véritable aberration! Orgueil et avarice ! A long terme, le monopole génère des méthodes de travail inhumaines et des monstres industriels que rien ne peut plus arrêter! Des machines à fric qui créent la misère à la moindre faute de calcul et au moindre effondrement d’un marché devenu incontrôlable !

Reste un problème : avec de telles conceptions, les gros patrons et les investisseurs vont se faire la malle !!! Voilà pourtant qui, au fond, n’est pas un problème (humour), mais encore une éternelle irresponsabilité de la part de nos politiques :

Quand un membre d’une communauté décide d’employer ses congénères en les salariant correctement, en payant ses impôts et en épargnant pour restructurer l’entreprise si besoin est, le tout en se faisant un petit bénéfice au passage, ça s’appelle du commerce. Mais faire accomplir des tâches mécanisées à des milliers d’hommes, en allégeant ses impôts grâce à des entreprises fictives, en faisant fructifier ses réserves par un dangereux système de spéculation boursière, le tout en palpant des bénéfices 100 fois ou 1000 fois supérieurs aux salaires des employés… ça s’appelle de l’arnaque ! Bref, quand un arnaqueur menace d’aller exploiter des peuples plus pauvres dépourvus de lois sociales, en risquant de créer un désastre humain dans son propre pays… ça s’appelle un crime ! Ce cas de figure est pourtant fréquent, cette pratique sauvage de l’économie de marché dans sa conception ultra libérale, est une des principales origines des inégalités qui menacent nos sociétés ! Mais que fait donc la justice ? Cette justice qui d’un autre côté est si prompte à verbaliser les masses, à la moindre erreur de déclaration fiscale, au moindre excès de vitesse, au moindre épanchement d’urine sur la voie publique !

 

II - A propos de la dette :

Quelle meilleure fumisterie que cette solennelle grimace, maquillée sur  la figure de nos politiques, lorsqu’ils nous annoncent un plan de relance par la rigueur ! Une grimace qui nous ferait presque croire que la crise et l’endettement des nations relèvent d’une imprévisible fatalité, alors que le fonctionnement du marché et des bulles financières a été mis en évidence depuis bientôt un siècle et que le système de libre échange connaît des récessions chroniques tous les 8 à 12 ans et une crise majeure tous les 30 ou 50 ans (1840, 1870, 1930, 1970,… et nous pauvres ignorants !)

Après les désastres de la crise des années 30 et de la seconde guerre mondiale, nos élus avaient le choix, pour chacune de nos nations, de reprendre le contrôle de notre autonomie, de nos économies et de notre mode de vie, tout en nous fédérant pour améliorer nos relations et nos échanges (…), ou de nous soumettre à la menace des complexes militaro-industriels, à l’inhumanité du capitalisme sauvage, aux dangers de l’urbanisation effrénée, à la folie des techniques chimiques de l’agriculture intensive, à la dérive des spéculations boursières (…) Et de nous soumettre bien entendu, au pouvoir suprême d’un système bancaire international basé sur un argent virtuel dont on ne peut contrôler les fluctuations qu’au détriment de l’humanité, par un mécanisme d’endettement et de surproduction consumériste. (Aujourd’hui, les états ne fabriquent plus leurs monnaies, toutes les nouvelles devises sont produites virtuellement par le système de crédit des banques, moins de 5% de l’argent en circulation est de l’argent réel (pièces ou papier) et le reste constitue une manne entièrement virtuelle ! Parlons plutôt  « d’argent dette » puisque les ratios de crédit fixés par les banques elles-mêmes ont explosé durant les dernières décennies, favorisés par la popularisation du boursicotage et l’éclatement des bulles financières ! S’est formé un puits sans fond qu’on ne peut plus combler entre deux crises et qui nous oblige à reprendre du crédit pour alimenter un système totalement pervers !!! Aujourd’hui, les fermiers qui nous gouvernent doivent nous motiver à avoir des petits moutons, qui devront faire a leur tour de nombreux petits moutons, car ceux-là seulement pourront éponger la dette du grand-père, en espérant que celui-ci, dont la vieillesse coûte chère, soit vite emporté par le cancer des animaux de ferme !

« Comment ? Vous avez dit dette ? Avouons en toute honnêteté que la souveraineté des nations et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ont été rachetés à bon prix !

Liberté, égalité, fraternité ??? Business, injustice et individualisme, voilà qui devrait être le nouveau slogan de nos brillantes républiques ! »

 

 

Durant toutes ces décennies, nos dirigeants ont donc favorisé le jeu de la compétition économique mondiale, comme s’il s’agissait d’une guerre inévitable enfantée par le choc des civilisations, en évitant au passage de nous rafraîchir la mémoire car depuis des millénaires, seuls les hommes de pouvoir ont la volonté de faire turbiner leurs populations comme des fourmis et de conquérir d’autres terres par la force, pour attiser leur vanité et les flammes de l’industrie nécessaire à leur folie !

Aujourd’hui, un président qui nous dit que l’âpreté de la compétition mondiale est inévitable et qui balance un discours sur le bilan positif de la colonisation devant des millions d’africains dont le FMI augmente encore la dette en leur imposant des obligations de résultats dignes de nos fourmilières… Ca ne choque plus personne… et pourtant !!!

Une fois encore, un manuel de psychologie pour les nuls serait bien utile à chacun d’entre nous !

« Réfléchissez, lisez et comparez… Vous finirez par comprendre, contrairement aux idées reçues, que le choc des civilisations n’est rien en comparaison des jeux de pouvoir et du conflit d’intérêt ! »

Aujourd’hui, nos vies ne dépendent plus que d’un système industriel dirigé par des cercles élitistes, qui confondent encore et toujours la grandeur d’une civilisation avec l’abîme de leur vanité ! Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que l’objet et la technologie aient progressé plus vite que l’épanouissement humain !

 

Chers lecteurs, mon article a des longueurs… mais c’est en reliant toutes ces choses que l’on comprend plus nettement pourquoi les brûlures de l’histoire nous rattrapent sans cesse…

Après les expériences de la terreur, du fascisme, du communisme autocratique et des guerres mondiales, il n’est pas étonnant que la conscience collective se soit assoupie sur les lauriers de la démocratie libérale et c’est tout à son honneur que d’avoir opté pour des régimes modérés ! Mais n’oublions pas que les ligues et les extrémismes ont souvent été instrumentalisés par les modérés de gauche comme de droite et que la corruption même de nos républiques a été et reste le premier moteur d’un populisme qui peut engendrer les pires ravages.

 

 

III - A propos d’une vision plus populaire des polémiques sur les réformes du système social – A propos de l’entretien rigoureux de la connerie humaine :

 

Pour un petit patron sans cervelle, un arriviste, un nouveau riche ou un brave type qui suit militairement les pas de son père (…), bref pour un type ordinaire de droite (pas celle des valeurs) ou de gauche (pas celle des droits de l’homme), la réforme est donc courageuse et nécessaire… et le discours peut se résumer ainsi :

« La plupart d’entre nous travaillent depuis longtemps jusqu’à 70 ans, les beaux discours ont assez ruiné la France et si mon cercle et mes petits plans sont en danger, je travaillerais bien jusqu’à 75 piges s’il le fallait ! »

Une belle tirade, certes, mais qui occulte une chose… il y a une nette différence entre ceux, minoritaires, qui ont eu la chance de créer leur propre activité ou d’avoir un travail qui les épanouit et ceux, innombrables, qui se contentent des miettes en trimant mécaniquement « pour la gloire de la nation » et pour survivre !!! Le fait qu’un bon nombre de libéraux sacrifient leur vie, leur moralité et souvent l’épanouissement humain de leurs familles, sur l’autel du dieu des affaires, n’est déjà pas de bonne augure pour l’avenir d’une société descente… Mais que dire de millions d’ouvriers conditionnés et ignorants qui travaillent sans relâche toute leur vie durant, sans la moindre vision d’un avenir meilleur pour leurs enfants (qui devront payer leurs dettes), le tout en attendant un petit mois de vacances annuelles pour s’entasser sur des plages défigurées en se languissant d’une retraite promise pour leurs vieux jours, quand ils seront presque morts ou trop usés pour profiter de leur liberté ??? Soyons enfin honnêtes, si cette réforme est un acte courageux, le monde n’a plus le moindre sens !

Bien entendu, un bon nombre d’ouvriers eux-mêmes semblent ne pas partager cette cause commune, en grande majorité, ils sont ceux dont l’unique objectif de vie consiste à finir de payer la maison de campagne, ceux, souvent privilégiés, qui ont été séduits par la rhétorique des patrons ou ceux qui préfèrent éviter une polémique que leur épanouissement cérébral ne permet pas d’atteindre. Les deux premiers cas se confondent souvent !

 

« Qui n’a pas déjà rencontré ou côtoyé un de ces prototypes de besogneux totalement passif, avec une rombière avare à fort caractère ! Qui n’a jamais rencontré un de ces bozos satisfaits, gentiment ou cruellement machos, qui imaginent que leurs femmes s’épanouissent naturellement entre une cuisine équipée, un aspirateur hi-Tech et un téléviseur assez large pour profiter des « feux de l’amour » comme au cinéma ? Adaptés aux temps modernes, ce genre de champions ne voient plus d’un mauvais œil que la femme au foyer participe à l’effort financier en trouvant un job, tant que celui-ci ne place pas la femelle à des niveaux d’intelligence et d’autonomie supérieurs à ceux du maître de maison (ce qui est en général le cas, dans le meilleur des mondes, qui prévoit pour ce type d’épouses des jobs de secrétaires, de ménagères, de caissières ou autres activités mécanisées… pour celles qui n’auraient pas l’étoffe des baby-sitters libérales). »

Trêve de caricature, la mécanisation du travail, le matérialisme et le bonheur par procuration couvent des générations d’esclaves sociaux satisfaits par défaut et nombre d’entre eux n’ont pour toute connaissance, que les conditionnements appliqués à leur stéréotype !

Voilà de petites gens dont la conscience est blanchie par le dur labeur et un mini capital ; de besogneux petits moutons qui bossent pour les loups, tous incapables de dépasser l’opportune simplicité des grands clichés sur la vie cruelle et la loi du plus fort. Malheureusement pour les chantres de ce genre de cliché, la sélection naturelle, qui équilibre la planète depuis des milliards d’années, n’a rien à voir avec ce darwinisme social, une notion totalement orchestrée par l’Homme, possédé par l’argent et le pouvoir. Nous pouvions parler de darwinisme à l’époque du fouet et de la barbarie, mais à l’heure des compensations ménagères à crédit, il conviendrait mieux de parler de sadomasochisme morbide !

Pour faire tomber ce grand argument de la justification de tous nos malheurs par la cruelle sélection naturel :  

La sélection naturelle, depuis des milliards d’années, avait créé un jardin planétaire magnifique, un monde équilibré, ni bon, ni mauvais, sans tortures ni pitié … En quelques millénaires, l’homme a répandu le complexe du fruit défendu (le désir et le bâton), un complexe qu’il a institutionnalisé en bâtissant des royaumes et des temples à son image et en se montrant moins digne que la plus cruelle et affamée des bêtes sauvages !!! Ici on ne parle pas encore de darwinisme, blasphème, devant Dieu, le maître et l’esclave sont désignés d’avance par la hiérarchie verticale ! Et enfin, après la grande révolution, en quelques siècles à peine, ce stupide animal a rongé et défiguré la nature !  Aveuglé par ses propres lumières, satisfait d’avoir aboli quelques croyances et galvanisé par la fièvre du capitalisme et les lauriers de la démocratie! Aujourd’hui, les déséquilibres humains et environnementaux que l’homo-poubellus engendre, nous menacent d’un bout à l’autre de la planète !!! Sa nouvelle hiérarchie : horizontale ! Son nouveau joker pour justifier la lutte des classes : le darwinisme social !

Que de grandes et obscures questions pour un électeur ordinaire, un type dont l’éducation se limite à un semblant de culture générale et à une rapide orientation professionnelle, un homme qui chaque jour, inlassablement, répète les mêmes gestes et revit la même journée !!!

Attention, bien que la « beaufitude » soit devenue un sujet qui fait sourire tout le monde, n’oublions pas que les concernés ont la même aptitude que chacun d’entre nous, à fuir les mécanismes et les conséquences de leur ignorance !

Luttons donc contre toutes les formes de culture de la connerie humaine ! A l’origine les hommes ne sont pas de froides machines ! Ni des bœufs ou des chevaux de course ! Et il y’a fort à parier que toutes ces vies seraient prêtes à rendre leurs bagnoles, leurs cravates et leurs TV satellite… si le système ne les conditionnait pas à fuir la réalité de la souffrance ! Et si chacun, en s’éloignant de Dame Nature, n’avait pas oublié la notion du simple bonheur de vivre.

 

IV- La gauche et la droite face aux valeurs sociales et aux obligations de résultats imposées par notre mode de vie : 

 

Aujourd’hui, la majeure partie des citoyens étant soumise depuis plusieurs générations, aux compensations matérielles, aux promesses et aux mensonges  du XXème siècle,  le nouvel élan des luttes pour l’égalité n’a plus besoin de sombrer dans le populisme pour être diabolisé ! Les écarts de fortunes se décomplexent et « de toute façon » - comme scandent les nouveaux dandies, les hipsters et les rapeurs milliardaires - « sans pauvres, y a pas de riche et visversa ! » En bref, l’idéalisme, c’est de l’utopie et ça fait chier ! Le NON emmerde. Yes we can sonne beaucoup mieux ! Ils faut dire que les indignés des temps modernes n’ont ni la plume ni la verbe d’antan ! Beaucoup d’entre eux sont jeunes et élevés entre quartes murs près d’un Mac Do, dans un bocal audiovisuel.

Ainsi, malgré les désillusions de la vision commune du modernisme, la culture du matérialisme et quelques avocats du diable, armés de l’outil médiatique, auront suffi à convaincre les masses que la taxation des plus riches, y compris en période de crise, revenait à une politique utopique !

On nous dit « le monde entier dépend de la croissance économique ! » Mais qui nous dit cela ??? L’univers ? La nature ? Un quelconque conseil de sages ?  Dieu lui-même ? Ou ceux à qui profite le crime ???

N’oublions pas qu’une majorité de philosophes et de scientifiques s’opposent aujourd’hui aux scientifrics et aux intellectuels milliardaires pour nous faire comprendre que la croissance économique n’est pas réglée sur les besoins humains et une régulation démographique, mais sur un système consumériste de profits  inégaux et sur un élevage humain suffisamment intensif pour payer la dette !!!!!! Autrement dit, la croissance indispensable dont on nous parle est entièrement définie par la vérité des vainqueurs, dont les mensonges et les erreurs politiques ont transformé la croissance en hyperbole et les échanges en compétition suicidaire !

Une grande partie de la droite, anciennement conservatrice semble avoir adopté la politique de l’ultra libéralisme et la gauche, anciennement libérale semble s’interroger sur la question du protectionnisme, du fédéralisme entre requins et du contrôle de la croissance exponentielle…La sortie de ce marasme serait-elle le grand programme du centrisme… ou des dissidents de gauche, comme de droite ??? La belle farce ! 

 

Côté Gauche :

 

Le fantôme du stalinisme, les avatars du marxisme, la vision éphémère du néo communisme à la française, la victoire de la gauche caviar (…) La gauche, la vraie, combien de temps à-t-elle existé ?

Celle qui se cherchait en s’éloignant de son nombril pour une union internationale,

Celle qui n’aimait pas que l’on exclut les anarchistes des réunions, sans pour autant adhérer à leur sens de l’action perpétuelle,

Celle qui comprenait que la guerre ne favoriserait pas la révolution égalitaire, mais une scission de la gauche et l’avènement d’une compétition et d’un marché international fondé sur l’hypocrisie entre les hommes, entre les nations.  

Celle de sages réformistes tels que Jaurès ! Celle qui nous eut évité le piège américano-soviétique !

Celle, fragile, qu’on a laissé mourir, piétinée dans l’effervescence des ego, fascinés par l’approche de la guerre.

Un rêve ephémère, peut-être pas encore mérité !

D’une manière générale, avouons que les compromis clientélistes de la gauche (du colonialisme bien-pensant à la grande fascination soviétique en passant par la main gauche et la main droite de François Mitterrand, ou encore par l’instrumentalisation de l’immigration…), ont toujours symbolisé l’hypocrisie de son universalisme et annoncé son échec final !  

Notons aussi son retard à sortir du point de vue occidental, scientifique et industriel pour analyser le dilemme de la lutte des classes et pour comprendre les dangers du modernisme, de la mécanisation et des dérives du prolétariat.

Et mieux encore, son entrée dans le jeu du mondialisme ultralibéral (dans les années 90 pour la Franc) et la bonne conscience qu’elle affiche pourtant dans son rôle actuelle d’opposition… La belle farce !

Comment une telle gauche pourrait-elle démystifier cette image contagieuse du super capitalisme utile et progressiste, œuvrant sur terre comme une loi inexorable de l’évolution ??? En se rachetant une conscience ? En levant le nez des compromis politiques et des conflits internes ? Avec un vrai programme, de vrais réformes ???

Avec un vrai mea culpa, pour rendre le reste possible ???... Ne citons pas les mots qui fâchent !

 

Côté Droite :

 

Entendons là la droite des valeurs, pas celles de l’argent bien sûr, ni celle du nationalisme, ces deux-là ne valent pas la peine qu’on en discute ! De Joseph de Maiste à Nicolas Sarkozy, en passant la famille Le Pen… je ne ressens qu’une vague envie de vomir.  

La droite des valeurs donc, celle des philosophes romantiques… Celle qu’on a étouffée dans la sueur et la clameur avant qu’elle ne touche le cœur des hommes, tout comme la gauche dont je parlais précédemment !

Cette droite laïque, mais qui n’a pas forcement perdu sa foi, tolérante donc, ouverte mais prudente, progressiste mais jamais clientéliste ! Cette droite qui comprenait l’utopie d’une démocratie engendrée dans la fièvre et le sang, une démocratie autoproclamée qui ne tiendrait pas compte des conséquences de la révolution industrielle et de l’ignorance des masses ! Cette droite qui savait les clés du libéralisme cachées dans l’éducation et l’échange des connaissances, et certainement pas dans la prolétarisation, dans la mécanisation et dans les vertus du commerce roi !

Cette droite d’esprit, qui regretta le transfuge d’Hugo, lequel vira à gauche, trop écœuré par l’impitoyable guillotine et le règne de la bureaucratie bourgeoise…

Il semble que cette droite-là ne soit plus qu’un fantôme qui hante l’Élysée, ruminant les mots de Flaubert, la tristesse de Chateaubriand et les leçons de Guizot.  Dépassée par une histoire qui s’écrit de plus en plus vite, elle s’est lentement usée dans son combat contre la gauche et contre la vulgarité du nouveau monde. Les deux meilleurs ennemie ont rendu l’âme sous la masse critique d’un occident qu’elles s’affairaient à éduquer. Leurs héritiers ? Tels des Pinocchio et Lumignon, ils ont quittés le chemin de la vertu, attirés comme des mouches par les lumières du piège de la cage libérale.

 

En voilà bien assez pour comprendre la banalité de l’échec de nos deux partis traditionnels, face à l’énormité de l’hypocrisie sur laquelle tous leurs plans reposaient et reposent encore ! 

 

Le poids du danger qui couve derrière la folie de l’expansionnisme, tout comme le poids des inégalités et de la vulgarité du règne de l’argent, n’auront que faiblement pesé sur la balance face à l’appât du gain et à la volonté de rester les leaders du monde ! Une volonté qui cache en réalité la peur de voir les victimes de notre impérialisme jouer un jour avec nos propres armes ou nous faire du chantage sur le pétrole !!!

Rien d’étonnant pour d’anciens esclavagistes, reconvertis dans la sainte colonisation, qui pour tout signe de repentance ont adressé à leurs victimes un dictionnaire des conditions de l’indépendance et un sourire commercial ! Faut-il le rappeler, le néocolonialisme fonctionne en deux phases :

Phase 1 : La protection de la main mise sur le pétrole et donc la déstabilisation des régimes en place, par tous les moyens fussent-ils illégaux, immoraux et d’une intolérable cruauté !!! Et n’oublions pas les trafics d’influence et le commerce des armes, des diamants, de la drogue…

Phase 2 : Mise à profit en toute légalité de la misère, des besoins, des traumas et de la sous éducation de ces pays déstabilisés pour jouer les sauveurs triomphants, apportant le FMI sur un cheval blanc ! Le FMI ??? Entendons là le sauvetage par la dette et l’obligation de résultat selon nos méthodes !!!

 

Conclusion :

 

Vous conviendrez que ce dernier chapitre (ci-dessus) rappelle l’introduction et le leitmotiv de cette petite réflexion sur la politique et l’effondrement du système social, mais vous vous demandez peut-être si on ne s’éloigne pas trop du sujet star : la réforme des retraites…

Ne perdez pas de vue qu’aucun problème, même simple, n’est isolé dans le temps et dans l’espace… se contenter d’amputer une tumeur cancéreuse, c’est la voir revenir au galop sous d’autres formes… Autrement dit, tirer maladroitement ou positiver sur la réforme des retraites est populaire mais inutile ! Sans comprendre pourquoi et comment on en est arrivé là, on ne peut que blablater, sans solutionner !

Une fois encore, chers lecteurs,

Les échanges entre les peuples sont encore sacrifiés sur l’autel maudit dans lequel l’Orgueil et son Hypocrisie ont investi ! Et la mondialisation restera indécente et suicidaire tant que nous refuserons de comprendre que l’individu et la société se reflètent l’un l’autre, tant que nous tarderons à infliger à notre ego la discipline requise pour soigner efficacement les blessures de l’histoire ! 

« Vous savez encore faire la différence entre le réel et le virtuel ? » Nous avons des dettes, concrètes et bien réelles certes, mais pas envers la banque mondiale …

Nous avons une dette réelle envers la planète, une dette réelle envers les femmes et les enfants, une dette  réelle envers les peuples et les hommes que les vainqueurs ont brisés, une dette réelle envers nous-mêmes !

 

En attendant…L’augmentation des salaires des décideurs, la bling-bling attitude, les banques renflouées par l’effort collectif,  une réforme "courageuse" des retraites, de gros bénéfices pour les industriels, la banalisation des suicides chez les travailleurs, le démantèlement des 35 heures, l’augmentation des taxes et des factures pour les particuliers et les PME, la paupérisation de la classe moyenne, l’épargne des plus riches dans les paradis fiscaux, la montée des extrémismes, une droite qui festoie sur le bûcher de ses vieilles valeurs et une gauche qui se droitise… Une bonne année 2011 à tous les français et vive les élections 2012 !

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3